Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

Californie


  • KAF

    Ayant des amis installés récemment à San Francisco, et avant que ces derniers rentrent en France, Sigo me tannait pour aller les voir et qui sait, trouver un peu de place dans les bagages pour nos kites.
    J'avoue que je résistais, car les US étaient pour moi le dernier endroit où je souhaitais mettre les pieds, à cause d'à priori et d'images comme souvent faussées, d'excuses qui nous avaient déjà fait repousser ce projet initié 1 an plus tôt. Au final, ce trip est un de nos meilleurs, varié comme nous aimons, entre la visite de cette grande ville, la découverte d'une côte sauvage et notre émerveillement dans les parcs nationaux. C'est aussi un de nos plus coûteux, soyons honnêtes (billet d'avion autour de 1000 euros, prix de la bouffe similaire à la France, camping à 30/40 euros minimum).
    Enfin nous remercions encore nos copains, autant pour leur hospitalité que leurs conseils, pas toujours écoutés, leur prêt de matériel (guides, cartes, chaises pliantes…), les clefs de leur maison confiées les 2 premiers jours alors qu'ils terminaient leurs vacances à Wallis et Futuna

    Fidèles à nos habitudes, nous souhaitions concilier plusieurs choses, le circuit sur 2 semaines a été donc imaginé ainsi : 3-4 jours à SF, 1 semaine de kite (bilan : 6 jours sur 7 de navigation avec de belles vagues), 3-4 jours dans les parcs. Au niveau matos je m'étais renseigné pour louer tout ou une partie, mais finalement nous avons bien fait d'embarquer 2 ailes (6 et 9m²) + 1 surf et nos intégrales obligatoires (l'eau avoisine plutôt les 15°C), car nous n'avons trouvé aucun kiteshop sur notre route, et de rares surfshops. Nous avons choisi juillet, une période chaude en température extérieure (25°C max), où les thermiques sont assez généreux, avec une part d'aléatoire à cause du brouillard qui s'invite quelquefois localement et coupe instantanément le ventilo.
    Pour se déplacer, nous avons opté pour un gros break Dodge (70 euros/jour), fort bien aménagé, avec lit pour éviter de monter/démonter sa tente, sachant que le camping sauvage est interdit (ou imposé quand un vendredi soir par exemple on n'aurait dû réserver).

    Avant de rentrer dans les détails du parcours, je tenais à préciser qu'on ne s'était jamais autant senti en sécurité dans un pays, à ne pas stresser à cause de notre matériel stocké dans la voiture notamment. Les américains rencontrés ont été également accueillants, et à noter, un jour les kiters locaux sont même allés jusqu'à nous guider sur un spot où le vent rentrait mieux, alors que nous l'attendions. Pour revenir au climat, il faisait plus frais dans les parcs mais l'eau des lacs était meilleure que celle du Pacifique (baignade en maillot), et dans la vallée que nous avons traversé la chaleur était oppressante, atteignant les 40°C.
    En terme d'animaux, nous avons été gâtés en lions de mers, écureuils (à la fin on ne faisait quasi plus attention, tellement à des endroits ils pullulent), baleines, daims… j'ai même eu la chance de kiter avec dauphins puis otaries qui m'entouraient, tandis que nous avons eu notre montée d'adrénaline en croisant des ours en liberté. Pour info les requins (blancs en plus) sont présents, mais bien occupés à manger autre chose que des humains.

    Le voyage a commencé donc par SF, nous avons fait une journée entière à vélo, du port à la Marina de Fort Mason (nous recommandons le marché), puis le spot de Crissy Fields, le Golden Gate, Sausalito où nous avons repris le ferry, qui nous a permis de passer devant Alcatraz (malheureusement non visité, car résas bouclées sur 2 mois), enfin Telegrah Hill et Chinatown. Nous avons complété la visite par une balade en voiture, grâce à notre copine qui connaît naturellement la ville comme sa poche, en poussant jusqu'à la pointe Bonita, puis Baker Beach, Ocean Beach et la colline de Twin Peaks, qui offre encore un autre panorama de la baie. Un autre jour nous avons pris les fameux cables cars pour monter à Russian Hill, mais le quartier que nous avons le plus adoré reste Mission, ses murs peints qui en mettent plein les mirettes ! Nous avons tourné aussi dans Berkeley où nous étions invités, charmante "bourgade" étudiante où il fait bon vivre.
    On nous avait dit qu'on aurait du mal à bien manger, cela a été tout le contraire, la région est à fond sur le bio, on s'est régalé.

    Ensuite nous avons démarré notre périple kite au sud de SF, jusqu'en limite de Santa Barbara, Sigo a chopé une angine et a malheureusement peu navigué. J'ai pu tester de beaux spots tels que Gazos Creek (Waddell Creek juste à côté est plus connu), Marina Dunes dans la baie de Monterey, Morro Bay et Pico Creek, avec certains paysages qui ressemblaient beaucoup à la Bretagne, il faut avouer, mais à l'envers du décor bien différent. Nous sommes passés aussi devant les spots de Half Moon Bay, Pismo Beach, et Jalama Beach qui nous a valu un sacré détour, en pensant grappiller quelques noeuds, ça fait partie du jeu !
    Encore une fois, il était plaisant de naviguer à 4 ou 5 maximum, sans avoir besoin de se prendre la tête sur les priorités dans les vagues… de belle qualité d'ailleurs, comme je l'avais imaginé en regardant les vidéos de Ian Alldredge ou Patrick Rebstock, des références en kite strapless.
    Mon unique regret sera de ne pas avoir pu naviguer sous le Golden Gate, où j'ai bien compris que ce n'était pas non plus si fréquent.

    Nous avons terminé par 2 parcs nationaux : Séquoïa et Yosemite Park, avec un crochet à la réserve de Point Lobos, la Death Valley ayant été abandonné car il peut y faire plus de 50°C à cette période.
    Cette nature nous a conquis, non seulement les arbres immenses mais aussi ces rochers qui ressemblaient à de grosses meringues, un paradis pour les grimpeurs. Partout des panneaux mettaient en garde sur les ours, la nourriture devait être absolument retirée de la voiture pour être stockée dans les contenants fermés prévus à cet effet. Nous avons fait une randonnée majeure, qui enchaînait les chutes de Vernal et Nevada, terminée au pas de course à cause de l'orage menaçant. Comme on s'y est pris à nouveau tard pour réserver, nous logions dans un camping à l'extérieur des parcs, ce qui a rajouté au compteur kilométrique largement dépassé (2500 km dont 1000 heureusement non surfacturés, un coup de bol).
    Pour finir nos albums photos : San Francisco, Mission, La côte, Les parcs, et une vidéo pour apporter un autre regard.


  • KAF

    Ayant des amis installés récemment à San Francisco, et avant que ces derniers rentrent en France, Sigo me tannait pour aller les voir et qui sait, trouver un peu de place dans les bagages pour nos kites.
    J'avoue que je résistais, car les US étaient pour moi le dernier endroit où je souhaitais mettre les pieds, à cause d'à priori et d'images comme souvent faussées, d'excuses qui nous avaient déjà fait repousser ce projet initié 1 an plus tôt. Au final, ce trip est un de nos meilleurs, varié comme nous aimons, entre la visite de cette grande ville, la découverte d'une côte sauvage et notre émerveillement dans les parcs nationaux. C'est aussi un de nos plus coûteux, soyons honnêtes (billet d'avion autour de 1000 euros, prix de la bouffe similaire à la France, camping à 30/40 euros minimum).
    Enfin nous remercions encore nos copains, autant pour leur hospitalité que leurs conseils, pas toujours écoutés, leur prêt de matériel (guides, cartes, chaises pliantes…), les clefs de leur maison confiées les 2 premiers jours alors qu'ils terminaient leurs vacances à Wallis et Futuna

    Fidèles à nos habitudes, nous souhaitions concilier plusieurs choses, le circuit sur 2 semaines a été donc imaginé ainsi : 3-4 jours à SF, 1 semaine de kite (bilan : 6 jours sur 7 de navigation avec de belles vagues), 3-4 jours dans les parcs. Au niveau matos je m'étais renseigné pour louer tout ou une partie, mais finalement nous avons bien fait d'embarquer 2 ailes (6 et 9m²) + 1 surf et nos intégrales obligatoires (l'eau avoisine plutôt les 15°C), car nous n'avons trouvé aucun kiteshop sur notre route, et de rares surfshops. Nous avons choisi juillet, une période chaude en température extérieure (25°C max), où les thermiques sont assez généreux, avec une part d'aléatoire à cause du brouillard qui s'invite quelquefois localement et coupe instantanément le ventilo.
    Pour se déplacer, nous avons opté pour un gros break Dodge (70 euros/jour), fort bien aménagé, avec lit pour éviter de monter/démonter sa tente, sachant que le camping sauvage est interdit (ou imposé quand un vendredi soir par exemple on n'aurait dû réserver).

    Avant de rentrer dans les détails du parcours, je tenais à préciser qu'on ne s'était jamais autant senti en sécurité dans un pays, à ne pas stresser à cause de notre matériel stocké dans la voiture notamment. Les américains rencontrés ont été également accueillants, et à noter, un jour les kiters locaux sont même allés jusqu'à nous guider sur un spot où le vent rentrait mieux, alors que nous l'attendions. Pour revenir au climat, il faisait plus frais dans les parcs mais l'eau des lacs était meilleure que celle du Pacifique (baignade en maillot), et dans la vallée que nous avons traversé la chaleur était oppressante, atteignant les 40°C.
    En terme d'animaux, nous avons été gâtés en lions de mers, écureuils (à la fin on ne faisait quasi plus attention, tellement à des endroits ils pullulent), baleines, daims… j'ai même eu la chance de kiter avec dauphins puis otaries qui m'entouraient, tandis que nous avons eu notre montée d'adrénaline en croisant des ours en liberté. Pour info les requins (blancs en plus) sont présents, mais bien occupés à manger autre chose que des humains.

    Le voyage a commencé donc par SF, nous avons fait une journée entière à vélo, du port à la Marina de Fort Mason (nous recommandons le marché), puis le spot de Crissy Fields, le Golden Gate, Sausalito où nous avons repris le ferry, qui nous a permis de passer devant Alcatraz (malheureusement non visité, car résas bouclées sur 2 mois), enfin Telegrah Hill et Chinatown. Nous avons complété la visite par une balade en voiture, grâce à notre copine qui connaît naturellement la ville comme sa poche, en poussant jusqu'à la pointe Bonita, puis Baker Beach, Ocean Beach et la colline de Twin Peaks, qui offre encore un autre panorama de la baie. Un autre jour nous avons pris les fameux cables cars pour monter à Russian Hill, mais le quartier que nous avons le plus adoré reste Mission, ses murs peints qui en mettent plein les mirettes ! Nous avons tourné aussi dans Berkeley où nous étions invités, charmante "bourgade" étudiante où il fait bon vivre.
    On nous avait dit qu'on aurait du mal à bien manger, cela a été tout le contraire, la région est à fond sur le bio, on s'est régalé.

    Ensuite nous avons démarré notre périple kite au sud de SF, jusqu'en limite de Santa Barbara, Sigo a chopé une angine et a malheureusement peu navigué. J'ai pu tester de beaux spots tels que Gazos Creek (Waddell Creek juste à côté est plus connu), Marina Dunes dans la baie de Monterey, Morro Bay et Pico Creek, avec certains paysages qui ressemblaient beaucoup à la Bretagne, il faut avouer, mais à l'envers du décor bien différent. Nous sommes passés aussi devant les spots de Half Moon Bay, Pismo Beach, et Jalama Beach qui nous a valu un sacré détour, en pensant grappiller quelques noeuds, ça fait partie du jeu !
    Encore une fois, il était plaisant de naviguer à 4 ou 5 maximum, sans avoir besoin de se prendre la tête sur les priorités dans les vagues… de belle qualité d'ailleurs, comme je l'avais imaginé en regardant les vidéos de Ian Alldredge ou Patrick Rebstock, des références en kite strapless.
    Mon unique regret sera de ne pas avoir pu naviguer sous le Golden Gate, où j'ai bien compris que ce n'était pas non plus si fréquent.

    Nous avons terminé par 2 parcs nationaux : Séquoïa et Yosemite Park, avec un crochet à la réserve de Point Lobos, la Death Valley ayant été abandonné car il peut y faire plus de 50°C à cette période.
    Cette nature nous a conquis, non seulement les arbres immenses mais aussi ces rochers qui ressemblaient à de grosses meringues, un paradis pour les grimpeurs. Partout des panneaux mettaient en garde sur les ours, la nourriture devait être absolument retirée de la voiture pour être stockée dans les contenants fermés prévus à cet effet. Nous avons fait une randonnée majeure, qui enchaînait les chutes de Vernal et Nevada, terminée au pas de course à cause de l'orage menaçant. Comme on s'y est pris à nouveau tard pour réserver, nous logions dans un camping à l'extérieur des parcs, ce qui a rajouté au compteur kilométrique largement dépassé (2500 km dont 1000 heureusement non surfacturés, un coup de bol).
    Pour finir nos albums photos : San Francisco, Mission, La côte, Les parcs, et une vidéo pour apporter un autre regard.


  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Merci Olive, je me suis régalé à lire ton CR et regarder tes albums photos...

    tu m'as donné une grosse envie d'y aller l'an prochain


  • KAF

    Pareil avec ton dernier CR, et t'as moyen de foiler dans la baie de SF


Se connecter pour répondre
 


Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18€)
Propulsé par HelloAsso

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live