Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

FDU + Ambel NE-NO (10 mars 16) + Vidéo



  • Dommage que les collègues malgré leur gros niveau, eussent été impressionnés par un petit fumigène
    Laurent sur le retour

    L'artifice pyrotechnique en action

    Etant derrière eux à une dizaine de minute, j'avais pu voir qu'Il n'y avait pas de mer de nuage et que c'était juste un phénomène local, se créant au dessus de la foret
    et engluant le rétrécissement du fameux pas de la Ferrière, jusqu’à la clôture du pas de la couronne.

    La suite est simple à deviner, j'ai fini seul à Ambel pendant trois heures sous un soleil radieux à m'en faire péter les cuisseaux.

    Le secteur NE du plateau était le mieux alimenté en vent, ça fumait légèrement, contrairement à la courbe de niveau la plus basse ou il y avait bien 5 à 8 knots de moins.

    La vision au loin de randonneurs dans un coin inconnu pour moi, à l’extrême Est du secteur, m'a motivé à pousser l'excursion jusqu'au pas de la garde en bordure de forêt,
    mais à leur proximité, des rouleaux pas très accueillants ont freiné mon ardeur. C'était pourtant par là qu'il fallait passer pour rejoindre la ferme d'Ambel à 2km plus au nord
    et aussi le tout proche roc de Toulau.
    http://geoportail.fr/url/7FmzW3

    Au retour, vers le pas de l'ours après quelques échanges avec un homme et sa pulka, ma voile a fini sur un rocher. J’en ai profité pour passer en 6m car le vent était
    entre temps devenu fort, rafaleux et que la difficulté n'allait être que crescendo.
    Malheureusement dans les cailloux du pas de la Ferrière c'était NO, on-off, pas support fort et, complètement sous les rouleaux.

    Chapeau bas pour les potes, qui le matin ont longuement bataillé pour revenir tout en kite, alors que le vent était hyper light et descendant NE .
    j'ai donc du marcher 500m et 20-25mn, afin de pouvoir ré-décoller dans du bon vent, tandis qu'au sol la neige, les mottes de glace et autres affleurements rocheux
    n’étaient pas de la tarte à gérer. S'en suivi une grosse bataille sur se sol défoncé pour rejoindre la frontière d'avec FDU.
    Une fois de l'autre côté il était temps de faire chuter la pression et de continuer à jouer dans du terrain familier.

    Aujourd'hui Il y avait des moments, pendant lesquelles je me serai cru en Norvège, solitude, grands espaces, pulka, trace kilométrique de folie, il ne manquait plus que les rennes...



  • Dommage que les collègues malgré leur gros niveau, eussent été impressionnés par un petit fumigène
    Laurent sur le retour

    L'artifice pyrotechnique en action

    Etant derrière eux à une dizaine de minute, j'avais pu voir qu'Il n'y avait pas de mer de nuage et que c'était juste un phénomène local, se créant au dessus de la foret
    et engluant le rétrécissement du fameux pas de la Ferrière, jusqu’à la clôture du pas de la couronne.

    La suite est simple à deviner, j'ai fini seul à Ambel pendant trois heures sous un soleil radieux à m'en faire péter les cuisseaux.

    Le secteur NE du plateau était le mieux alimenté en vent, ça fumait légèrement, contrairement à la courbe de niveau la plus basse ou il y avait bien 5 à 8 knots de moins.

    La vision au loin de randonneurs dans un coin inconnu pour moi, à l’extrême Est du secteur, m'a motivé à pousser l'excursion jusqu'au pas de la garde en bordure de forêt,
    mais à leur proximité, des rouleaux pas très accueillants ont freiné mon ardeur. C'était pourtant par là qu'il fallait passer pour rejoindre la ferme d'Ambel à 2km plus au nord
    et aussi le tout proche roc de Toulau.
    http://geoportail.fr/url/7FmzW3

    Au retour, vers le pas de l'ours après quelques échanges avec un homme et sa pulka, ma voile a fini sur un rocher. J’en ai profité pour passer en 6m car le vent était
    entre temps devenu fort, rafaleux et que la difficulté n'allait être que crescendo.
    Malheureusement dans les cailloux du pas de la Ferrière c'était NO, on-off, pas support fort et, complètement sous les rouleaux.

    Chapeau bas pour les potes, qui le matin ont longuement bataillé pour revenir tout en kite, alors que le vent était hyper light et descendant NE .
    j'ai donc du marcher 500m et 20-25mn, afin de pouvoir ré-décoller dans du bon vent, tandis qu'au sol la neige, les mottes de glace et autres affleurements rocheux
    n’étaient pas de la tarte à gérer. S'en suivi une grosse bataille sur se sol défoncé pour rejoindre la frontière d'avec FDU.
    Une fois de l'autre côté il était temps de faire chuter la pression et de continuer à jouer dans du terrain familier.

    Aujourd'hui Il y avait des moments, pendant lesquelles je me serai cru en Norvège, solitude, grands espaces, pulka, trace kilométrique de folie, il ne manquait plus que les rennes...


  • Modérateurs Onekite FFVL

    Comme l'a dit Raph, on a été petit joueur sur ce coup la.

    Avec Laurent et Thierry nous avons joué la prudence, la perspective de se retrouver en plein brouillard à Ambel nous a bien refroidis.

    Tout avait bien pourtant bien commencé, la montée à l'Infernet en cinq minutes puis une bascule rapide en direction d'Ambel

    Une petite nappe de brouillard stagne sous le spot mais le plateau est bien dégagé

    Au niveau du pas de la Ferrière, je double Laurent qui s'est chopé une dévente en passant trop prés de la forêt

    J'enquille une trace directe jusqu'au portillon puis me retrouve rapidement sur la crête en direction du plateau.

    Vue sur les falaises de fond d'Urle

    La nappe de brouillard monte, je préfère rebrousser chemin.

    Arrivé au pas de la ferrière nous sommes pris par le brouillard, la montée à contre-pente dans le vent light très Est va être bien physique
    et le manque de neige n'arrange rien à l'affaire, mes skis ont encore bien souffert.

    La trace de la remontée, je pense qu'a pied nous aurions fait aussi vite voir plus vite mais bon on va dire que l'on a travaillé la technique.

    Nous sortons du brouillard avant de rejoindre L'Infernet.
    De retour sur Font d'Urle je fais la grande visite du spot, j'y croise Benoît et Seb.

    Le vent forcit, je passe en 8m, puis nous remontons vers l'Infernet

    Benoît

    Seb

    Benoît entre ombre et lumière

    Puis vers les crêtes

    Fin de session vers les Gagères.

    Avec Raph

    Retour dans la combe avec Patrice.

    La trace incomplète, 107km le GPS à rendu l'âme au bout de 7h30

    C'était finalement une très belle session mais j'ai tout de même quelques regrets de ne pas avoir persisté sur Ambel.
    Les prévisions annonçaient les nuages en fin de matinée et Raph a eu beaucoup de chance qu'ils soient assez élevés.
    Un coup de poker gagnant pour lui, bien joué.


  • Modérateurs Onekite FFVL


Se connecter pour répondre
 


Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18€)
Propulsé par HelloAsso

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live