Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

Redbull Ragnarok 2016, c'est parti!



  • Bonjour à tous,

    Certains sont déjà au courant, on est une petite délégation de 4 frenchies à être partis en Norvège pour la semaine et finir sur la Ragnarok race. On vous postera quelques news dans la semaine pour vous tenir au jus de nos péripéties. On vas rider aux alentours de Haugastol jusqu’à jeudi, et vendredi ou samedi ce sera la race ! et retour prévu héla le dimanche suivant…
    On avait déjà fait ce périple l’année dernière et ça nous a tellement convaincu qu’on a remis le couvert cette année !

    J-0 : Le voyage. On est partis de genève samedi 6h, arrivé le soir à 18h. on a juste eu le temps de choper l’appart et de partir sur spot pour voir la nuit tomber. Mais on salive déjà pour la session du dimanche qui arrive.



  • Bonjour à tous,

    Certains sont déjà au courant, on est une petite délégation de 4 frenchies à être partis en Norvège pour la semaine et finir sur la Ragnarok race. On vous postera quelques news dans la semaine pour vous tenir au jus de nos péripéties. On vas rider aux alentours de Haugastol jusqu’à jeudi, et vendredi ou samedi ce sera la race ! et retour prévu héla le dimanche suivant…
    On avait déjà fait ce périple l’année dernière et ça nous a tellement convaincu qu’on a remis le couvert cette année !

    J-0 : Le voyage. On est partis de genève samedi 6h, arrivé le soir à 18h. on a juste eu le temps de choper l’appart et de partir sur spot pour voir la nuit tomber. Mais on salive déjà pour la session du dimanche qui arrive.



  • J-1

    Hopla, et une grosse journée, ça c’est fait.
    On a exploré le spot de Geilo à coté de notre hébergement. Ca annonçait baston, les routes du plateau étaient fermé et ça sentais le nuage à plein nez. Bref on était loin d’imaginer la session du siècle. Et pourtant…

    130km pour Julien, 120 pour moi et 80 pour Marco. 5-6h de ride.
    on est parti en S4 8m pour ma part, et 7 Cabrina et Frenzy pour les autres. Env 25-35noeuds de vent de Sud-Ouest, nulle besoin de prendre une grosse bâche dans le sac !

    Départ en PDF depuis la route à Geilo, (un coup de remonté mécanique aurai aussi pu le faire pour des fainéants) on gréé à mi-hauteur et nous voila partis.

    Le spot est potentiellement immense. Il y a une première partie qui surplombe la station. Puis on passe un genre de crête et de l’autre coté un grand vallon nous accueil avec un vent fort mais propre. Ca nous a bien servit d’échauffement, mais au final on a pas résister à aller explorer certaines zones un peu reculées. Du coup ça a été grand bords de speed puis un peu de tout terrain. Les limites du terrain étant faites par les zones sans vent et les zones surventées.
    En toute fin de journée, le vent a baissé et nous a permis de passer la dernière heure un peu plus tranquille.

    Retour bien fatigué mais avec le méga smile.

    Dans le fond du vallon

    Pas loin de la crête charnière

    Le petit plateau au fond à droite :

    La trace à Julien


  • Modérateurs Onekite FFVL

    Yes, ça va être un régal de lire les cr au jour le jour

    Bon vent!



  • J-2

    Deuxième jour ! Forcément, au réveil on a les cuisses qui tirent et les courbatures qui se font sentir.
    Petit check météo, ça sent la baston une fois de plus. Sauf qu’aujourd’hui en plus on y voit rien ! la route qui mène au plateau est toujours fermée. enfin… fermée aux véhicules de moins de 7 tonnes. Visiblement ils ont peur qu’on s’envole avec les voitures.

    Session sur le lac juste au nord de Haugastol. L’accès se fait en rando via une piste de motoneige. Env 20 min de marche et on se retrouve sur ce petit lac fort sympatique.
    On a fait une sortie de 5h pour env 60 km.

    Du coup on a commencé par une petite session à la recherche des œufs dans la pampa norvégienne.
    Tout ce qu’on y a trouvé c’est des jolis panneaux avec plein de møts bizarres et du brouillard.

    Là-bas c’est assez vallonné par rapport au plateau et parsemé de caillasse. C’était vraiment sympa comme promenade. C’est juste dommage qu’on ait pas eu de beau temps pour aller plus loin.

    Apres la promenade, on a encore profané la terrasse accueillante d’un chalet viking pour le casse-croute histoire d’être un peu à l’abri.

    Puis grosse session traçage de spot. Avec grosses descente/remontée histoire de se mettre en jambe pour la race. Et on a clôturé la session par des pointes de vitesse au largue. C’était d’ailleurs assez étrange cette sensation de flotter sur un sol qu’on ne distingue par à une vitesse un peu inhabituelle.


    Force jaune : Manu
    Force Bleu : Julien
    Force rouge : Marco
    Force vert : Moi



  • J-3 (on prends du retard dans les comptes rendus pour cause de panne internet.)

    Décidément ça ne devient pas drôle la Norvège. Ca prévoyait encore du temps pourave, et on s’en est encore bien sorti.
    Cette fois on a enfin pu aller sur le plateau. La route était ouverte par convoi, on a pu se glisser en queue de peloton pour accéder à Ørteren.
    15-25 nœuds bien laminaire sur la journée et terminé en pétole de fin de journée. On a enfin fait péter des vraies ailes ! Chrono et Navy 11 pour Julien et moi, 12m Cabrina pour Marco et 7m pour Manu.

    Départ du premier parking tout à l’est du Lac. 10 pas histoire de se retrouver dans la neige et hop on est sur le spot !

    Bien évidement on s’est éloigné de la flotte qui ride le spot principal. On a fait une bonne remontée au vent pour accéder au lac de Lappestein. Avec série de grand bords (4km par bord quand même) histoire de montrer à nos cuisses ce qu’elles vont subir pendant la course. ça c’est « Norway style » !
    L’occasion également de tester la Chono de Julien. C’est quand même une voile qui arrache bien… plus on la charge et plus elle donne. C’est presque trop pour tirer des bords comme ça.

    Manu et Marco ont tiré jusqu’à l’antenne encore plus au vent.
    Et on est rentré avec le brouillard et la pétole. Pour se finir sur le lac dans le brouillard histoire de passer les 100km.

    Manu, notre rookie qui en est à sa 6eme session et qui se démerde vraiment tres bien ! il nous a suivi partout sans bronché ! il est juste un peu moins toilé, mais il gère bien quand meme.

    Les trucs qu’on ne voit pas ailleurs : La famille kiteux avec papa/maman et l’enfant en pulka

    Une tente perdue au milieu de nulle part :



  • J-5

    Bref retour sur cette journée incroyable!
    apres 2h à attendre que Dédé veuille bien ouvrir la route, on a pu accéder au premier lac du plateau.
    Puis départ pour Dyranut de l'autre coté du plateau. 20+20km à vol d'oiseau, soit 50km en deux bords. probablement les plus longs bords de ma vie dans une ambiance complètement folle.
    11m² Navy et Chrono / 20-25 nœuds. trimé à bloc et gaz! à deux avec Julien au milieu de nulle part. à faire notre trace dans un décor de ouf avec de la neige qui volait de partout. c'était juste incroyable. (j'ai pas pu prendre plus de photo, trop froid pour la caméra visiblement…)
    et on a fini pépère en 8m pour terminer à 90km au total. Même pas mal, demain normalement c'est la course, ça vas chier!
    en attendant, je vais me coucher avec le méga smile




  • Merci pour les cr qui nous font voyager dans notre canapé ,bonne course et vive la France !!!



  • Bien venté ce CR!!
    Je n'ai pas eu autant de vent pour ma part depuis le 3 avril. Pendant ma semaine à Finse on a eu un jour de pétole complète (mais de très beau temps ce qui nous a permis de monter au glacier où le panorama est absolument magnifique) et principalement du vent léger les autres jours (8-15kt). Arrivés hier à Haugastol on a eu du vent sur les crêtes à Dynarut mais pas assez dans les vallons pour explorer. Pétole aujourd'hui et visiblement pareil pour les 2 prochains jours, grrrr…
    Y a-t-il un forfait une montée à Geilo? Sinon combien faut il de temps pour monter en PDF? Je pense le tenter demain depuis Haugastol histoire de partir en reconnaissance.

    Pour faire une rapide comparaison entre Haugastol et Finse:

    • Finse = décors plus alpins, jusqu'à 650m de dénivelé. Le glacier est un spot immense et plat sur le haut avec un panorama de fou. Au coucher de soleil, fracture de la rétine assurée. Nombreuses possibilités de rando (ski ou splitboard) avec de belles
      dans la poudre.
    • Haugastol c'est bien pour enquiller des km sur terrain peu ou pas vallonné mais encore faut-il avoir du bon matos (permettant une bonne remontée au vent)! En Ozone Summit je fatigue très vite comparé aux F-One Diablo de mes potes… Les Peak ne sont pas non plus très adaptées aux longues distances...
      Pas trop d'alternatives en cas de pétole si ce n'est vers Geilo.

    Pour résumer la Norvège c'est



  • On est rentré la semaine dernière, alors je fais un petit compte rendu général de cette fabuleuse semaine en Norvège avec le Red Bull Ragnarok en point culminant !
    1 photo par jour qui tente de résumer la sortie du jour, car oui, on a kité tout les jours sans exception

    Comme Seb l'a mentionné, nous étions 4 pour cette aventure avec en plus la bagnole chargée raz la gueule !

    Direction le plateau du Hardangervidda d'où les spots s'enchainent d'Ørteren à Dyranut.

    Le lendemain, premier jour de kite. La route permettant d'accéder au plateau était fermée, pas de bol. Mais comme il faisait beau et qu'il y avait pas mal de vent, on est monté en peaux de phoque sur les hauteurs de Geilo (la station de ski locale où nous logions). Ca devait être une session de secours puisque les spots n'étaient pas accessible. Bilan : 130km dans un vent allant de 20 à 45 noeuds

    Le deuxième jour, raaaahhh, la route était encore fermée et il faisait bien moche. Mais il y avait du vent, c'est tout ce qui compte. On voulait changer de coin : direction les hauteurs d'Haugastøl où on s'est fait une belle boucle de 60km dans la tempête.

    Le troisième jour la route était enfin ouverte, on est allé sur le très classique spot d'Ørteren qui est un immense lac d'où on peut partir au loin dans les collines. Du soleil, de la neige, 25 noeuds, de la pétole : on a tout eu ! Mais on a quand même tiré 110km

    Le quatrième jour fut le moins venté, mais il y a eu une grosse tempête de soleil
    Bilan : 30km de belles photos du coté de Dyranut.

    Le cinquième jour n'a pas démarré sous les meilleurs hospices car la route était à nouveau fermée à cause du vent mais on pouvait y avancer en convois moyennant quelques heures d'attente. Mais l'attente a valu le coup car on a pu se faire un voyage Ørteren - Dyranut en kite sur 100km. Cela en fait une visite toute en longueur du plateau (qui est en forme de patate, donc on n'en a pas parcouru un 10ème…). Probablement la plus belle sortie de la semaine dans un vent bien fort pour les ailes utilisées : j'étais par exemple en Chrono 11m et les 25 noeuds mini m'ont fait tester les limites

    Le sixième jour : Ragnarok ! On était bien chaud avec tout cet entraînement dans les jambes. Le but de cette course est d'arriver le premier au bout de 5 tours d'environ 20km et tout ça au milieu de 350 kites, c'est vraiment impressionnant !
    Le vent devait démarrer doucement et monter un peu même si ça ne devait pas atteindre bien plus de 10 noeuds. Donc on était tous monté avec ce qu'on avait de plus gros : Aeros Navy 16m, Ozone Chrono 11m, Cabrinha Switchblade 12m.
    Le départ sous un soleil magnifique était prometteur car on pouvait tirer un long bord pour chercher la première porte, mais dès les suivantes, patatra ! Le vent est tombé et c'était parfois la pétole pure, comme quoi, les prévisions norvégiennes sont aussi précises que les notres… Personnellement j'ai bataillé au maximum avec ma Chrono 11m, mais seuls ceux qui étaient en 15 ou 18m avançait péniblement. Au final j'ai mis 1h45 pour faire le premier tour... j'étais pas dans le timing et pourtant je sentais que j'étais dans un peloton relativement bien placé. Au 2è tour les Switchblade se sont transformées en Frenzy 13m Ultra Lite, ça permettait de franchir un peu plus facilement la pétole. Mais de toute façon la grisaille a commencé à s'installer et le vent avec (léger quand même). On a pu commencer à cruiser sur le plateau en enchaînant les tours en moins d'une heure. Malheureusement, à la fin du 4è tour je n'ai pas pu entamer le 5è car c'était trop tard. Seul Alex Robin a pu faire 5 tours pour la France
    Bilan : Julien (32è), Marco (41è), Seb (42è) et Manu (62è). On est quand même très content du résultat ! Il aurait fallu être au moins en 15m pour aller chercher les 5 tours et faire plus que les 84km que j'ai pu faire (en fait il y a tout un tas de gens qui ne font qu'un ou deux tours).
    Ceci dit, cette course se déroule dans une très bonne ambiance, c'est à faire au moins une fois dans sa vie de snowkiteur

    Pour le septième et dernier jour, la météo n'était pas non plus au rendez vous, mais qu'importe, il y a de l'air, donc ça kite. On est allé en face du lac d'Ørteren pour aller tirer 90km tranquillement avec Alex Robin et toute une autre équipe de Frenchies

    Voila, cette semaine de kite était merveilleuse avec ses 600km de rayage de spots ! On l'a conseille à tout le monde !

    Bonus du dernier soir après une bonne détente dans un hot tube, l'aurore boréale



  • Pour aller rider à Geilo, pas besoin de prendre de remontée mécanique, 30 min de peaux de phoque (max) suffisent pour déplier l'aile (vent de composante Sud), il suffit de suivre globalement un petit téléski. Voici la trace que j'ai faite avec le point de départ en peaux depuis le parking et le retour que j'ai fait par la piste.



  • Vous n'avez pas pensé aller jusqu'à Finse depuis Geilo par Sud? C'est un beau parcours



  • C'est prévu pour l'an prochain ce parcours ! Ou alors depuis Dyranut. Mais il faut bien qu'on s'en garde un peu pour tout les ans


Se connecter pour répondre
 


Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18€)
Propulsé par HelloAsso

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live