Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

15 mai X de Fer, Montfroid, Glacier de St Sorlin, Etendart



  • une bien belle journée de montagne le 15 mai, avec de la neige sympa .

    Nous partons avec Christophe et Marc en bas du vallon de Montfroid, avec du vent qui permet de progresser correctement.
    Il fait grand bleu, ça s'annonce plutot pas mal
    Christophe et Marc dans Montfroid

    Banjoo

    Passage du verrou de Montfroid, et c'est parti pour la suite. On enquille les différents étages avec du bon vent.
    Comme d'hab en arrivant sous l'aiguille de Laisse, il faut batailler un moment pour passer sur le haut de la crête de l'Aiguille de Laisse.
    Celle ci passée, avec Banjoo nous passons sous l'Aiguille Noire pour redescendre vers le début du Glacier de Saint Sorlin.

    On a la chance de chopper une belle risée et on progresse à bonne allure sur le Glacier pour arriver vers le bas du Pic de L'Etendart.

    Sur cette photo, l'Etendart est à droite (3464m) , sur la gauche la Cime du Grand Sauvage (3217m)

    Sur le Glacier de Saint Sorlin, arrivée au pied de l'Etendart

    A cet endroit nous rejoignons Pascal qui entame la face de l'Etendart. le vent parait pas mal sur le bas, Psacal et banjoo sont un peu plus haut et d'un coup une méga molle qui stoppe l'ascension.Le Pic de l'Etendart culmine à 3460m, je stoppe à 2980m..

    c'est dommage mais il va falloir batailler 2h pour monter plus haut.
    Nous voyons bien que le vent sur le haut rentre quasi ouest, avec la crête qui fume. Quelques fois il descend la pente ! ça sent mauvais d'un coup.
    Je lache l'affaire, Banjoo aussi et Pascal persévère pour progresser vers le haut.

    Nous descendons avec Banjoo , sur la photo, le joli couloir qui monte au Col du Grand sauvage doit être magnifique…reste à voir si le vent a une chance d'aller dedans..mais il tend les bras

    et nous voyons arriver Christophe, Thierry et Marc sur le Glacier . Mais le vent est devenu trés faiblard.
    Nous plions les ailes, et nous redescendons en longeant les lacs Bramants, le refuge de l'Etendart pour remettre les ailes plus bas et rejoindre le haut du vallon de Montfroid.

    Quelques bords la haut puis retour à la voiture.



  • une bien belle journée de montagne le 15 mai, avec de la neige sympa .

    Nous partons avec Christophe et Marc en bas du vallon de Montfroid, avec du vent qui permet de progresser correctement.
    Il fait grand bleu, ça s'annonce plutot pas mal
    Christophe et Marc dans Montfroid

    Banjoo

    Passage du verrou de Montfroid, et c'est parti pour la suite. On enquille les différents étages avec du bon vent.
    Comme d'hab en arrivant sous l'aiguille de Laisse, il faut batailler un moment pour passer sur le haut de la crête de l'Aiguille de Laisse.
    Celle ci passée, avec Banjoo nous passons sous l'Aiguille Noire pour redescendre vers le début du Glacier de Saint Sorlin.

    On a la chance de chopper une belle risée et on progresse à bonne allure sur le Glacier pour arriver vers le bas du Pic de L'Etendart.

    Sur cette photo, l'Etendart est à droite (3464m) , sur la gauche la Cime du Grand Sauvage (3217m)

    Sur le Glacier de Saint Sorlin, arrivée au pied de l'Etendart

    A cet endroit nous rejoignons Pascal qui entame la face de l'Etendart. le vent parait pas mal sur le bas, Psacal et banjoo sont un peu plus haut et d'un coup une méga molle qui stoppe l'ascension.Le Pic de l'Etendart culmine à 3460m, je stoppe à 2980m..

    c'est dommage mais il va falloir batailler 2h pour monter plus haut.
    Nous voyons bien que le vent sur le haut rentre quasi ouest, avec la crête qui fume. Quelques fois il descend la pente ! ça sent mauvais d'un coup.
    Je lache l'affaire, Banjoo aussi et Pascal persévère pour progresser vers le haut.

    Nous descendons avec Banjoo , sur la photo, le joli couloir qui monte au Col du Grand sauvage doit être magnifique…reste à voir si le vent a une chance d'aller dedans..mais il tend les bras

    et nous voyons arriver Christophe, Thierry et Marc sur le Glacier . Mais le vent est devenu trés faiblard.
    Nous plions les ailes, et nous redescendons en longeant les lacs Bramants, le refuge de l'Etendart pour remettre les ailes plus bas et rejoindre le haut du vallon de Montfroid.

    Quelques bords la haut puis retour à la voiture.




  • Sur la pente sommitale du Pic de l'Etendard, 3.270m.

    Parti plus tôt que toute la meute, j'ai eu des conditions plus difficiles.
    Bonne montée dans Montfroid et passage du verrou assez facile.
    Ensuite, ça se gâte sérieusement.
    Je vais toujours très à gauche en direction des lacs dès le premier étage pour ne pas me retrouver trop sous le vent des reliefs ( vent N/E ici en général) mais cette fois ça marche pas, je me fais enterrer, voile au sol.
    Retour vers la trace plus directe sur la droite et là je monte jusqu'au 3ème étage mais difficilement.
    Un premier arrêt total du vent juste avant l'Aiguille Noire, une heure sans vent.
    J'hésite à plier et rentrer chez moi, aller voler en parapente avec les copains, mais c'est ma dernière session snowkite alors même si ça doit être difficile, je vais tenter l'Etendard, donc je patiente.
    Puis le vent reprend mais… Sud/Est.
    Tant pis, en m'appuyant sur les reliefs, j'avance vers l'Aiguille Noire et descends tout en bas.
    Là, nouvel arrêt total du vent pendant 1h.
    Ces arrêts d'une heure on doit pouvoir les voir sur ma trace GPS en suivant le curseur.

    http://www.kitetracker.com/gps/tracking?r=Whitekite_51e

    Je passe un ressaut en montant en escaliers et le vent revient mais cette fois, super, plein Nord, donc idéal.
    J'avance jusqu'au Glacier de St Sorlin et là, vers la partie qui remonte quand on fait ce trajet de retour (donc là elle descend), nouvel arrêt total du vent pendant encore environ une heure.
    Les nuages avancent fort en altitude, je me dis que je vais prendre des bouffes et qu'il faudra les optimiser, y a juste à attendre.
    C'est ce qui va se passer, tout le glacier avec des arrêts de 20mn, 30mn, 45mn, entrecoupés de risées à 2 ou 3 km/h qui me font avancer de 100m ou 200m parfois moins.
    Là, au milieu du glacier St Sorlin je vois redescendre les randonneurs à peaux de phoque qui sont partis exactement en même temps que moi au pied du Vallon de Montfroid.
    Ils sont allés au sommet de l'Etendard, ont pris le temps de casser la croûte, et là ils redescendent...
    Il est de bon ton sur les forums ou sur facebook de se moquer (gentiment) des randonneurs à peaux de phoque quand on les double mais pour moi, en douze ans de snowkite, c'est TRES souvent qu'ils sont montés plus vite que moi quand les conditions de vent comme aujourd'hui sont hyper merdiques.
    Il faut dire aussi que les météos annonçaient un vent Nord hyper fort, qu'il a été hyper fort dans les vallées (Grenoble) mais là-haut n'a pas dépassé 2 à 3 km/h pour moi sauf au départ et tout en haut.
    Bon, j'arrive comme ça presque au pied de l'Etendard, je prends encore un arrêt d'environ 45 mn devant le Grand Sauvage, voile au sol, j'attends la prochaine risée, y a pas le choix.
    Là je vois arriver Laurent et Banjoo qui n'ont aucun arrêt depuis le bas du glacier de St Sorlin, quelle chance.
    Ce vent qu'ils ont, je devrais donc l'avoir tôt ou tard.
    C'est bien ça, ma voile se relève et je peux alors cette fois attaquer la montée vers l'Etendard.
    Ici, le vent va rester présent, même si il est en rotors, descendant des crêtes en venant presque plein Ouest, on voit la poudreuse soufflée et s'envoler plein Est.
    On voit des tourbillons de poudreuse qui descendent la montée de l'Etendard.
    C'est ce que je vais avoir tout le long de cette montée, mais au moins contrairement à tout mon parcours, il y a du vent, il est extrêmement difficile car tout en tourbillons mais entre posés de la voile en feuille morte et rafales dans TOUS les sens, je réussis à aller aux trois quarts de la face de l'Etendard.
    Banjoo m'avait suivi jusqu'au tiers de la montée puis a abandonné face aux turbulences, pareil pour Laurent qui avait stoppé un peu plus bas.
    Voilà, je n'ai pas pu aller vraiment en haut, au point où je vais habituellement, car ici le vent était en descente totale alternant entre pas de vent du tout, rotors, tourbillons, et rafales puissantes totalement de face descendantes.
    J'ai posé mon appareil photo sur trépied pour faire une photo (celle en début du post), je suis descendu de 50m pour faire la photo en attendant une rafale pour lever la voile et là j'ai mis une heure et demie pour pouvoir remonter chercher mon appareil photo qui était 50m plus haut. Une heure et demie, ceux du bas ont dû voir ça.
    Vous allez me demander pourquoi je ne suis pas monté à pied... Eh bien parce que en essayant de relever la voile, donc en skiant en marche arrière, je suis descendu de plus en plus... Et aussi on est à 3.200m et là-haut c'est 40cm de poudreuse, trois pas en montant en escalier demandent un effort énorme, et je commençais à être un peu à plat, je savais aussi qu'il restait le retour à faire...
    Les copains disent avoir fait demi-tour parce que le vent s'est arrêté, je voudrais juste dire que pour moi le vent n'a fait que ça, s'arrêter, avec des stops d'une heure, quatre en tout, où j'aurais pu aussi plier et redescendre. Mais je sais que dans ces conditions trop Nord et pas assez Est, il faut attendre les bouffes qui surviennent tôt ou (très) tard mais surviennent toujours et comme ça jusqu'en haut. Si vous aviez insisté, vous alliez tous en haut mais c'est vrai aussi qu'il commençait à se faire tard.
    J'ai donc mis sept heures pour aller en haut (pile le double des peaux de phoqueurs), c'est ma sixième fois en haut de l'Etendard, j'y suis parfois monté en moins d'une heure depuis le pied de Montfroid.
    C'est la vie du snowkite.
    Il n'y a qu'une seule règle quand c'est trop Nord (pas assez Est), faut pas lâcher l'affaire jusqu'en haut, attendre les risées, et on y arrive.
    Ensuite pliage, descente sympa, passage des lacs, et moi j'ai un coin (trace GPS) où je remonte un peu dans les pentes à gauche en descendant pour retrouver le vent de Nord et rentrer en kite.
    Je ne connaissais pas le trajet que tout le monde a pris hier, je n'y suis jamais passé et je ne savais pas qu'il permettait de rentrer sur Montfroid.
    Mais hier, pas de vent ici sur mon trajet de retour...
    J'ai tout fait ce parcours en peaux de phoque dans de l'air immobile.
    J'en étais à 9h30 de session... et donc un peu épuisé.
    J'ai retrouvé le vent en arrivant dans Montfroid où j'ai vu Francis et d'autres kiteurs profitant des derniers moments cool de cette journée.
    Voilà.
    C'était pas facile.
    Maintenant, je range le matériel snowkite et place au foil sur notre lac.


    On voit que je ne suis pas allé tout en haut comme les autres fois. 3.270m et le sommet est à 3.460m. Le sommet, je pense que c'est impossible d'y aller en kite, très dangereux, mais au moins monter un peu plus haut ça aurait été bien.
    On voit aussi le passage qui habituellement marche bien (quand y a du vent) pour rentrer depuis les lacs.



  • Neige de névé et vent très light, cool pour les poids plume et un peu plus galère pour les autres
    Francis tout léger attaque la montée, après être parti depuis la zone plate en bas derrière lui sur l'image.

    Go pour le col de Montfroid tout en haut et vers la gauche du triangle.

    Marc entrain de gravir le monticule qui permet après une courte descente, de rejoindre la zone de jonction d'avec le deuxième étage
    ; la partie la plus au nord, derrière l'arête de l'aiguille de Laisse, visible en arrière plan sur la photo.

    Depuis le même monticule, un missile sol/air vient de se lancer, à destination de la meute, avec en arrière plan les aiguilles d'Argentière.

    Trouvant le vent trop trop light, j'ai préféré stopper la session vers 13h



  • Merci pour les récits et les toffs

    A te lire Bougly je crois que j'ai eu de la chance de partir dans le bon créneau et de garder les 10 m de rallonge sur ma speedV 9 car mis à part la lutte avant l'aiguille de Laisse c'est monté assez vite et sans pause de vent, voir même très bien sur le glacier et dans la montée du pic… jusqu'aux turbulences
    t'as raison epuisant de faire quelques pas la haut!

    mon CR et photos ici:

    https://www.facebook.com/media/set/?set ... 860&type=3


  • Onekite Club

    par peur de vent trop fort dimanche j'ai pas mal galéré en 10, je retente lundi avec la grosse artillerie, le vent est bien présent au départ mais la neige pas assez présente pour mon niveau donc montée à pied pour trouver un peu plus de neige mais aussi de moins en moins de vent… passage en peaux pour arriver au col où le vent se fait sentir mais de face ! il ne prendra jamais assez de puissance. en altitude les nuages arrivent d'ouest donc retour vers 15h à la voiture où le vent est toujours là !
    au final une belle rando mais pas de kite !


 

Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18,89€*)
Indiquez votre pseudo forum
*dont 0,89€ frais PayPal
chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live