Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

Les Salamanes/Sales (74) - 27 janvier 2018 : réserve naturelle post supprimé partiellement



  • [Modération]
    S'agissant d'une réserve naturelle, nous avons retiré la carte.
    Nous conservons toutefois le post à titre informatif et pour les photos.
    Merci de ne pas y aller.

    Bonsoir,

    Vendredi soir, peu de chance de trouver du vent, je décide de monter en altitude pour augmenter les chances.
    Les prévisions annoncent du SO faible, pourquoi pas monter directement aux Grandes Platières ? Au pire on randonnera.
    Je passe prendre Marc vers 8h40 direction le DMC à Flaine pour constater à l'arrivée et sans grande surprise que le vent n'est pas vraiment de la partie.

    [Modération]
    Carte supprimée

    On sort les voiles sur le dôme car il y a un léger souffle mais il disparaît rapidement. Décision est prise d'aller faire un tour en face pour randonner. Il est vrai que l'année dernière, c'était alléchant : https://www.onekite.com/topic/12287/les-grandes-platières-74-1er-avril-2017/2

    Un peu plus de 2,5km de descente pour 520 mètres de D- nous amènent dans l'axe des Chalets de Sales. On repeaute dans l'objectif de monter en direction de la pointe d'Anterne. Au bout de 10 minutes, on sent une légère brise dans le dos.
    Allez, on tente, on déballe une 2ème fois les voiles et on range les peaux :

    text alternatif

    Le vent descend de la brèche du Dérochoir et vient effectivement du sud. Cela nous permet de remonter doucement la pente des Salamanes, en suivant la trace de rando fraîche du matin en direction de la Pointe d'Anterne :

    text alternatif

    Rochers des Fiz en perspective arrière, avec la Brèche du Dérochoir à gauche ; légère couche de fraîche sur le billard :

    text alternatif

    Le bord retour est en bord de fenêtre complet et heureusement aidé par la pente descendante pour éviter de descendre trop bas où l'on n'est pas sûr de rependre le vent.
    Plein cadre sur les Grandes Platières avec le vallon de Sales en dessous. Cela montre l'étendue du 1er spot et la limite des falaises :

    text alternatif

    Vue un peu plus large avec le bâtiment d'arrivée du DMC tout là-haut :

    text alternatif

    Après 40 minutes, la bulle thermique s'essouffle et disparaît. Il est midi, le temps de la pause avant de retourner au point le plus bas et de repeauter en sens inverse. Sous le dôme des Grandes Platières, on a bien senti un vent frais venant de NO mais le temps de sortir les voiles pour la 3ème fois, il a de nouveau disparu !

    Descente sur Flaine, sur une neige bien dure saupoudrée de gros sel. Sans surprise, le désert de Platé est vraiment bien rempli, aucun trou visible et sans les affreuses cannelures présentes en-dessous de 2000 mètres.

    C'était un banc d'essai dans un secteur prometteur, à essayer avec un vent de sud plus présent ou un vent de nord qui donnerait une belle amplitude. Par contre, il faut garder du jus pour le retour. Le rêve serait évidemment de pouvoir remonter avec la voile.

    [Modération]
    Nous vous rappelons à nouveau qu'il s'agit d'une réserve naturelle.
    Merci de ne pas y aller.



  • Salut, pour information, la zone où vous vous trouviez est classé réserve naturelle, tout comme le 1er spot évoqué sur l'une des photos.. Il s'agit de la réserve nationale de Sixt-Passy. Donc ce ne sont malheureusement pas des spots ouverts à la pratique du snowkite, et le garde n'est pas tendre avec les contrevenants quand il les coince!..


  • Onekite FFVL 2020 Onekite FFVL 2019 Bureau Onekite admin

    @gato-negro merci pour cette précision.
    à ne pas refaire ‼ 😶



  • @gato-negro

    Bonsoir,

    Oui, en effet, nous savions que c'est une RN, au même titre que celles des crêtes du Jura (que je fréquente) pour laquelle on s'est posé beaucoup de questions et où il y a une relative tolérance sachant qu'on ne va pas pratiquer dans les clairières et en lisière de forêts, là où la faune trouve refuge l'hiver.

    Les textes parlent de l'interdiction de moteurs et de survol (parapente, drone, hélicoptère, avion...). Le statut du rando-kiteur reste à ce stade une inconnue puisque nous n'avons pas de moteur et nous ne survolons pas. Tout en sachant qu'une voile peut effectivement effrayer la faune sauvage en hiver mais comme le ferait un randoskieur qui descend les pentes de ce site.
    Autre aspect important, c'est la proximité du domaine skiable de Flaine. Les remontées transportent et ont donc une obligation d'information en lisière de réserve. Je n'ai rien vu en ce sens à l'arrivée du DMC.

    Aurais-tu une source qui indique l'interdiction du snowkite dans ces réserves naturelles ?
    Et concernant le garde, est-ce un témoignage direct ou le retour d'autres personnes de ta connaissance ou sur un forum ?

    Merci d'avance de ton retour.



  • Donc c'est en parfaite connaissance de cause que tu fais ici la promotion d'un spot en pleine réserve naturelle nationale..!
    Libre à vous de faire ce que vous voulez dans la réserve, légitimé, ou pas, par l'absence "d'une information obligatoire" (La signalisation est bien présente, à gauche des panneaux d'indication des pistes, bordants la réserve, sur un poteau bois) ou par un flou juridique qu'il pourrait y avoir sur les activités impactantes non répertoriées.. Par contre en promouvoir la pratique c'est déplorable.
    L'interdiction de survole s'applique bien aux parapentistes, et bien que l'on ne soit sûrement pas à même de juger ce qui bon ou pas pour le site, personnellement je pense que des aller-retours incessants d'aile de kite sont plus impactants qu'un survole de parapente..
    Par ailleur, les kiteurs flainois ont toujours respecté jusqu'ici le site, kitant principalement au printemps à la fermeture de la station du côté pente à Jules jusqu'au sommet du désert blanc. L'un d'entre eux c'était effectivement fait sortir de la réserve il y a quelques années par le garde.

    Pour moi il n'y a pas débat, mais plutôt une question de bon sens, plutôt que de s'évertuer à trouver des failles où bonnes excuses pour kiter dans une réserve nationale, n'y a t'il y a assez de spots dans la région pour s'y disperser et éviter de diriger les gens sur un site protégé?

    Merci.

    PS : J'attendais aussi un retour à mon mp..



  • Bonsoir,

    @gato-negro, un peu de mesure s'il te plaît.

    Concernant ton MP, que répondre à tes propos injonctifs ? Tu me demandes de ne pas inciter à la pratique (je crois avoir compris) et tu fais le lien direct entre RN et "non-ouverture" à la pratique du snowkite.

    C'est la raison pour laquelle, je te demandais si, légalement parlant, tu avais à ta connaissance une source officielle voire récente confirmant tes dires. Apparemment pas.

    En effet, je n'ai pas à juger mais à me conformer à des textes de lois. En l'espèce, il y a un flou, volontairement créé par le législateur pour faire face à l'évolution des pratiques en montagne. En affirmant que la pratique est interdite, c'est toi qui interprète et donc c'est toi qui juge.

    Concernant l'exemple du soaring en parapente, c'est surtout pour préserver la quiétude des falaises en période de nidification mais aussi pour éviter que les chamois (par exemple) paniquent et se cassent la gueule en zone escarpée à cause de l'ombre de la voile. Nous concernant, deux pratiquants sur un des versants intérieurs du cirque, un désert blanc entre 2000 et 2500m, un jour de janvier, nous n'avons pas vu un seul animal et très peu de traces au sol. Et connaissant la configuration du site, je ne m'amuserais pas à foutre mon aile vers les abords. Quant aux espèces fragiles, ça fait un moment qu'elles sont redescendues plus bas, pour trouver un abri. Tout ça pour te dire que je suis conscient de mon éventuel impact, en toute connaissance du terrain sur lequel je me trouve.

    Pour parler de Flaine, effectivement, la remontée mécanique peut induire une surfréquentation. Elle existe déjà à cause des skieurs qui sont toutefois contenus. Ceux qui kitent sur les Grandes Platières ne sont, en général, pas des randonneurs et se comptent au maximum, d'après mon expérience, sur les doigts des deux mains. Je faisais le parallèle avec les crêtes du Jura, avec beaucoup plus de pratiquants à cause de la proximité de Genève et de la localisation du massif. Avec l'information, du respect et une bonne dose de civisme, ça se passe bien. Encore, ici, tout est question de mesure.

    Pour citer un intervenant suite à un échange que j'avais eu avec un chargé de mission de la RN de la haute chaîne du Jura, "les espaces règlementés apportent parfois suffisamment de "contraintes" (au sens positif du terme)..., qu'il n'est peut-être pas nécessaire de véhiculer des informations plus restrictives qu'elles ne le sont en réalité ?"

    Concernant ma pratique, je suis suffisamment curieux et autonome pour découvrir de nouveaux spots et prendre une voile là où on peut monter en rando. Effectivement, je partage mais, à ce niveau, je pense m'adresser à des personnes responsables, aimant la montagne et capables d'en comprendre les enjeux. Je devine que tu en fais partie alors, tu peux rentrer tes griffes.

    PS : je tiens à disposition le fil de l'échange auquel je fais référence, si ça intéresse quiconque.


Se connecter pour répondre
 


Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18€)
Propulsé par HelloAsso

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live