Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite

Col de Véry (74-73)



  • Bonjour,

    Rando kite samedi 29 mars entre Savoie et Haute-Savoie.

    Un fondeur rencontré au col de Véry devait m’envoyer des photos « d’action ». Il a dû se perdre en route car il repartait sur les Saisies…
    Comme j’ai eu un petit problème de batterie avec mon appareil, les photos seront essentiellement d’ambiance.

    N’étant pas sûr du vent, j’ai choisi de ne pas utiliser les remontés mécaniques. L’objectif est donc le Mont de Vorès (ou Tête des Trois Coins) à 2047 mètres. Ce dernier surplombe le plateau et c’est aussi la voie d’accès par la station de Praz-sur-Arly.
    Que cela soit par vent du nord ou sud, c’est l’option mécanisée la plus rapide pour accéder directement au haut du spot. Depuis la station de Praz-sur-Arly, il faut compter 20 points pour les trois remontées successives (1 point = 1 euro), TSD crêt du Midi puis TSD Ban Rouge et enfin TSK Les Trois Coins. Attention cependant, la descente directe, sur les pistes, par gravité, n’est pas assurée puisqu’il faut reprendre le TSD du Ban Rouge.

    TSD du Ban Rouge, ligne sud des Aravis et Tournette au dernier plan

    Côté Megève, c’est deux remontées depuis le Pk de Plaine-Joux mais au moins 1,6 km de plat chemin pour atteindre les chalets de Véry ou TCB Rochebrune mais il faut rajouter presque 3 km sur la crête. C’est intéressant si le vent du nord est présent, ce qui permet de gréer à cet endroit.
    Tout cela est décrit en photo dans la fin du message suivant : http://kaf.forum.free.fr/viewtopic.php? ... ry#p198820

    Départ au petit jour du parking des Fontanettes (1320 mètres), quelques kilomètres après le centre de Megève, dans le vallon entre les deux stations citées précédemment.

    Le cadre est superbe et très bucolique avec ces magnifiques chalets d’alpage, des empilages de bois d’œuvre en train de sécher, entre forêt et clairières, un camion militaire prêt à charger.

    Ayant prévu de passer par la Basse Combe côté Praz-sur-Arly, je change de plan pour suivre une belle trace apparemment plus directe. Je n’ai pas pris de carte quand, en arrivant dans le cirque inférieur, un doute m’assaille. Je ne suis pas équipé pour faire de la glace…..mais une trace de descente est apparente.

    Le goulet bien raide et bien encaissé n’est visible qu’au dernier moment, dans l’axe du chalet des Chavannes.

    Puis la trace est directe et j’arrive en vue du chalet sur le point non nommé côté 2039.

    La terrasse est bien tentante. Je lui rends hommage en prenant ce panoramique qui permet de dominer le versant nord du plateau du col de Véry (Aravis à gauche du chalet, Mt Blanc à droite).

    Le refuge de Véry (2 chalets) semble perdu sur ce versant. Attention, la perspective est trompeuse car l’Aiguille Croche a disparu de la photo. Elle sépare le col de Véry du col du Joly, entre la station des Contamines et celle de Hauteluce. C’est la zone qui brille, le point de départ de nombreuses randonnées vers le Beaufortain et particulièrement le rocher des Enclaves, énorme potentiel pour le kite.

    Vers 9h30, je m’arrête pour un point de situation sur le point côté 2066, avant le Mont de Vorès. Je suis dans l’axe du col de Véry et je n’ai plus qu’à patienter pour attendre le vent.
    Une légère brise se lève vers 11 heures, elle s’installe vers 11h30 et pendant une heure je vais batailler pour décoller et tirer des bords anémiques, juste en-dessous du sommet.

    Je ne suis pas loin d’abandonner et de descendre quand le sud rentre enfin à 10 nœuds.
    Je pars donc du haut, j’entame la petite descente par ressauts successifs puis je tire des bords sur l’axe de la ligne de crête, en direction de la Croix de la Pierre.

    Cela va ventiler entre 10 et 15 nœuds, jusqu’à 15h30, permettant remontées sur l’épaule de départ, quelques vols de pente de part et d’autre du col, sans trop descendre côtés sud et nord. Le vent était clairement thermique avec un ciel voilé en début d’après-midi mais aussi un vent présent à partir de 2000 mètres mais pas en-dessous. J'ai fait mes calculs : 1973 mètres + 25 mètres de lignes de l'AEROS 10m2, cela joue !

    Un CR sur skitour m’apprend qu’en début d’après-midi, un vent bien déstabilisant est venu gêner un randonneur qui a fait le col de la Gittaz (2360 mètres) dans le Beaufortain, en direction du col des Enclaves (2465 mètres). C’est de bon augure pour le futur.

    Bref, à peine 2% du site exploité. Un aperçu du côté sud en direction du Mont Clocher.

    L’avantage, c’est le côté sécurisant du refuge de la Croix de Pierre (1962 mètres) où les randonneurs viennent se restaurer. Attention toutefois aux piquets qui bornent le chalet (Cf. photo plus haut).

    Le temps de plier et de revêtir la panoplie du randonneur, il est 16 heures, une heure pas très catholique pour une course de printemps. Je choisi de refaire mon trajet à l’identique sur les crêtes pour attaquer réellement la descente côté nord du chalet « panoramique ». Neige encore poudreuse puis transformée dans le goulet. Descente d’une traite, que j’ai filmée à bout de bras, l’appareil ayant retrouvé des couleurs. C’est de « l’action » mais comme c’est presque 4 minutes de tangage et de roulis » sans kite, je ne la poste pas.

    L’enneigement est assuré jusqu’au parking, même au-dessous de cette superbe ferme.



  • Bonjour,

    Rando kite samedi 29 mars entre Savoie et Haute-Savoie.

    Un fondeur rencontré au col de Véry devait m’envoyer des photos « d’action ». Il a dû se perdre en route car il repartait sur les Saisies…
    Comme j’ai eu un petit problème de batterie avec mon appareil, les photos seront essentiellement d’ambiance.

    N’étant pas sûr du vent, j’ai choisi de ne pas utiliser les remontés mécaniques. L’objectif est donc le Mont de Vorès (ou Tête des Trois Coins) à 2047 mètres. Ce dernier surplombe le plateau et c’est aussi la voie d’accès par la station de Praz-sur-Arly.
    Que cela soit par vent du nord ou sud, c’est l’option mécanisée la plus rapide pour accéder directement au haut du spot. Depuis la station de Praz-sur-Arly, il faut compter 20 points pour les trois remontées successives (1 point = 1 euro), TSD crêt du Midi puis TSD Ban Rouge et enfin TSK Les Trois Coins. Attention cependant, la descente directe, sur les pistes, par gravité, n’est pas assurée puisqu’il faut reprendre le TSD du Ban Rouge.

    TSD du Ban Rouge, ligne sud des Aravis et Tournette au dernier plan

    Côté Megève, c’est deux remontées depuis le Pk de Plaine-Joux mais au moins 1,6 km de plat chemin pour atteindre les chalets de Véry ou TCB Rochebrune mais il faut rajouter presque 3 km sur la crête. C’est intéressant si le vent du nord est présent, ce qui permet de gréer à cet endroit.
    Tout cela est décrit en photo dans la fin du message suivant : http://kaf.forum.free.fr/viewtopic.php? ... ry#p198820

    Départ au petit jour du parking des Fontanettes (1320 mètres), quelques kilomètres après le centre de Megève, dans le vallon entre les deux stations citées précédemment.

    Le cadre est superbe et très bucolique avec ces magnifiques chalets d’alpage, des empilages de bois d’œuvre en train de sécher, entre forêt et clairières, un camion militaire prêt à charger.

    Ayant prévu de passer par la Basse Combe côté Praz-sur-Arly, je change de plan pour suivre une belle trace apparemment plus directe. Je n’ai pas pris de carte quand, en arrivant dans le cirque inférieur, un doute m’assaille. Je ne suis pas équipé pour faire de la glace…..mais une trace de descente est apparente.

    Le goulet bien raide et bien encaissé n’est visible qu’au dernier moment, dans l’axe du chalet des Chavannes.

    Puis la trace est directe et j’arrive en vue du chalet sur le point non nommé côté 2039.

    La terrasse est bien tentante. Je lui rends hommage en prenant ce panoramique qui permet de dominer le versant nord du plateau du col de Véry (Aravis à gauche du chalet, Mt Blanc à droite).

    Le refuge de Véry (2 chalets) semble perdu sur ce versant. Attention, la perspective est trompeuse car l’Aiguille Croche a disparu de la photo. Elle sépare le col de Véry du col du Joly, entre la station des Contamines et celle de Hauteluce. C’est la zone qui brille, le point de départ de nombreuses randonnées vers le Beaufortain et particulièrement le rocher des Enclaves, énorme potentiel pour le kite.

    Vers 9h30, je m’arrête pour un point de situation sur le point côté 2066, avant le Mont de Vorès. Je suis dans l’axe du col de Véry et je n’ai plus qu’à patienter pour attendre le vent.
    Une légère brise se lève vers 11 heures, elle s’installe vers 11h30 et pendant une heure je vais batailler pour décoller et tirer des bords anémiques, juste en-dessous du sommet.

    Je ne suis pas loin d’abandonner et de descendre quand le sud rentre enfin à 10 nœuds.
    Je pars donc du haut, j’entame la petite descente par ressauts successifs puis je tire des bords sur l’axe de la ligne de crête, en direction de la Croix de la Pierre.

    Cela va ventiler entre 10 et 15 nœuds, jusqu’à 15h30, permettant remontées sur l’épaule de départ, quelques vols de pente de part et d’autre du col, sans trop descendre côtés sud et nord. Le vent était clairement thermique avec un ciel voilé en début d’après-midi mais aussi un vent présent à partir de 2000 mètres mais pas en-dessous. J'ai fait mes calculs : 1973 mètres + 25 mètres de lignes de l'AEROS 10m2, cela joue !

    Un CR sur skitour m’apprend qu’en début d’après-midi, un vent bien déstabilisant est venu gêner un randonneur qui a fait le col de la Gittaz (2360 mètres) dans le Beaufortain, en direction du col des Enclaves (2465 mètres). C’est de bon augure pour le futur.

    Bref, à peine 2% du site exploité. Un aperçu du côté sud en direction du Mont Clocher.

    L’avantage, c’est le côté sécurisant du refuge de la Croix de Pierre (1962 mètres) où les randonneurs viennent se restaurer. Attention toutefois aux piquets qui bornent le chalet (Cf. photo plus haut).

    Le temps de plier et de revêtir la panoplie du randonneur, il est 16 heures, une heure pas très catholique pour une course de printemps. Je choisi de refaire mon trajet à l’identique sur les crêtes pour attaquer réellement la descente côté nord du chalet « panoramique ». Neige encore poudreuse puis transformée dans le goulet. Descente d’une traite, que j’ai filmée à bout de bras, l’appareil ayant retrouvé des couleurs. C’est de « l’action » mais comme c’est presque 4 minutes de tangage et de roulis » sans kite, je ne la poste pas.

    L’enneigement est assuré jusqu’au parking, même au-dessous de cette superbe ferme.


  • KAF

    bien joué, bravo pour la montée, t'as choisi l'accès gratuit mais difficile
    Au printemps dernier on avait fait demi-tour au passage raide par les chavannes, on a tenté le tour par le ruisseau de cassioz à l'Est mais ça ne passe pas.

    On aura peut être de la bise cette fin de saison...?



  • Oui, en effet, il y a un sentier d'été qui longe la falaise et qui rejoint l'oratoire sur un petit pont traversant le ruisseau.
    Après, c'est une sente signalée sur la carte pour franchir la brèche dans la falaise. Puis le tracé de randonnée hivernale au-dessus à quelques centaines de mètres.
    Mais l'hiver, cela reste délicat car il n'y a pas d'échappatoire en cas de coulée et il n'est jamais rassurant d'évoluer sur un cours d'eau.

    Pour la bise, c'est surprise. Le sud nous a plus comblé jusqu'à présent.


  • KAF

    @Daa:3emltcqd:

    Au printemps dernier on avait fait demi-tour au passage raide par les chavannes

    C'est surtout que c'était blindé de caillasses genre ardoises glissantes, qui donnent pas envie avec les godasses de ski… enfin on avait pris l'air


  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Magnifique CR et belle découverte de spot

    Le potentiel parait énorme, si le vent veut bien rentrer



  • Bonjour,

    Autant le rocher surplombant en entrée tient la route, autant le flanc droit du goulet est complètement délité. L'eau ruisselle vite et les ardoises glissent progressivement vers le bas.
    Sans neige, cela doit être mouvant.
    A l'heure de mon passage, c'était plutôt les morceaux de glace qui sautaient. Il y avait très peu de roches sur la neige. Idem à la descente.

    Pour le vent, il est clair que l'extrémité ouest du massif est mieux ventée, au lieu bien nommé Bisanne. Hélas, il y a la station des Saisies…...
    Sur ROMMA, il y a la balise FFVL du Mont Joly mais ce n'est pas exactement le même endroit. Et elle n'a pas d'historique.



  • Bonsoir Nicolas
    J'y suis monté début Janvier par les saisies (forfait 19e le samedi)
    il est vrai que coté bisanne c'était bien venté par nord
    le potentiel est énorme la haut
    peut être que samedi cela pourrait marcher
    A voir je suis en savoie
    frank


Se connecter pour répondre
 

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live