Col du Petit St Bernard (73) 28 décembre 2015



  • Bonsoir,

    Je devais emmener deux enfants (dont le mien) à un stage d'escalade à Tignes. Quitte à faire le taxi, pourquoi ne pas se faire un col dès la dépose ?
    Vers 10h30 au bout de la station de la Rosière, il fait déjà bien chaud sur ce versant, les terrasses sont déjà pleines.

    Par fainéantise et par rapport aux données de la veille, je ne prends que la 12m².
    Une langue de macadam (50 mètres) est présente avant le télésiège des Ecudets mais sinon, le chemin est en neige bétonnée.
    Premier tiers à pied puis je chausse les skis de rando.

    Vue d'ensemble sur les pentes SO de Lancebrelette :

    A l'ombre, dans la combe, ça souffle fort. Un doute m'assaille par rapport à mon équipement jusqu'à ce que j'aperçoive une voile de taille moyenne sur les pentes de Lancebranlette.
    La voile, en plein milieu du cadre :

    1h30 pour atteindre l'hospice, sans pause clope :

    Sur le bas des pentes SO, c'est un peu plus enneigé :

    Quatre à cinq voiles du côté du lac Longet :

    Au final, vers l'hospice, le vent n'est pas si fort que cela. je ne mesure pas le vent mais les tailles des voiles oscillent entre 9 et 12m².
    Le temps de me chauffer sur le plat puis une légère collation et c'est parti pour Lancebranlette :

    Le temps de trouver le passage (au niveau de l'hospice), la montée est relativement rapide mais le manque de neige oblige à faire quelques conversions supplémentaires.
    Ici, la dernière, vers 2550 mètres, sous les pentes de Lancebranlette :

    Mais pas assez courageux pour remettre les peaux et sortir le sommet sans voile :

    Quelques zones de poudreuse sur fond dur mais il est difficile de s'amuser dans des ravines peu remplies :

    Troisième vague de montée :

    Vers 16 heures, je plie et je fais connaissance de Lambert de l'école de Snowkite qui m'attend pour la descente :

    Le plateau s'est vidé, il reste quelques snowkiteurs qui tentent certainement de diminuer le retour par les pistes de la Rosière :

    Pour notre part, vent dans le dos, soleil en pleine face et piste de glace sous les pieds. A 16h30, nous rejoignions la civilisation.
    Le San bernardino est toujours fermé : pas de secours assuré = pas d'école de kite.
    Vent venant du nord, très régulier avec toutefois une baisse de régime en milieu d'après-midi. Mais belles conditions pour une sortie en montagne.



  • Bonsoir,

    Je devais emmener deux enfants (dont le mien) à un stage d'escalade à Tignes. Quitte à faire le taxi, pourquoi ne pas se faire un col dès la dépose ?
    Vers 10h30 au bout de la station de la Rosière, il fait déjà bien chaud sur ce versant, les terrasses sont déjà pleines.

    Par fainéantise et par rapport aux données de la veille, je ne prends que la 12m².
    Une langue de macadam (50 mètres) est présente avant le télésiège des Ecudets mais sinon, le chemin est en neige bétonnée.
    Premier tiers à pied puis je chausse les skis de rando.

    Vue d'ensemble sur les pentes SO de Lancebrelette :

    A l'ombre, dans la combe, ça souffle fort. Un doute m'assaille par rapport à mon équipement jusqu'à ce que j'aperçoive une voile de taille moyenne sur les pentes de Lancebranlette.
    La voile, en plein milieu du cadre :

    1h30 pour atteindre l'hospice, sans pause clope :

    Sur le bas des pentes SO, c'est un peu plus enneigé :

    Quatre à cinq voiles du côté du lac Longet :

    Au final, vers l'hospice, le vent n'est pas si fort que cela. je ne mesure pas le vent mais les tailles des voiles oscillent entre 9 et 12m².
    Le temps de me chauffer sur le plat puis une légère collation et c'est parti pour Lancebranlette :

    Le temps de trouver le passage (au niveau de l'hospice), la montée est relativement rapide mais le manque de neige oblige à faire quelques conversions supplémentaires.
    Ici, la dernière, vers 2550 mètres, sous les pentes de Lancebranlette :

    Mais pas assez courageux pour remettre les peaux et sortir le sommet sans voile :

    Quelques zones de poudreuse sur fond dur mais il est difficile de s'amuser dans des ravines peu remplies :

    Troisième vague de montée :

    Vers 16 heures, je plie et je fais connaissance de Lambert de l'école de Snowkite qui m'attend pour la descente :

    Le plateau s'est vidé, il reste quelques snowkiteurs qui tentent certainement de diminuer le retour par les pistes de la Rosière :

    Pour notre part, vent dans le dos, soleil en pleine face et piste de glace sous les pieds. A 16h30, nous rejoignions la civilisation.
    Le San bernardino est toujours fermé : pas de secours assuré = pas d'école de kite.
    Vent venant du nord, très régulier avec toutefois une baisse de régime en milieu d'après-midi. Mais belles conditions pour une sortie en montagne.


  • KAF

    Nous étions aussi au col aujourd'hui ,très belle journée .
    Moins courageux que toi ,on a pris un forfait pour rejoindre le spot ,mais retour par la route qui défonçe bien les cuisses ,le téléski de liaison étant fermé
    En effet on nous avait prévenu ,aucune sécu sur le spot de kite et pourtant presque 20 ailes
    Top conditions à refaire .


  • Modérateurs

    Bien résumé Nicolas, bon ben nous on a fait les flemmard en prenant le forfait 4h pour pouvoir monter directement en haut du domaine et prendre le tire fesse pour arriver au col. Nous sommes arrivé un peu plus tard, déjà pas mal de monde dans la station avec des remontées très chargés.
    Partie avec Jeff B, Damien et Hugo, on laisse le tire fesse au milieu de la montée pour rider les zones de poudreuse dans les pentes EST, le vent arrive dans l'axe avec environ 13 - 15 Nœuds et encore des coins de poudreuse. On s'amuse un petit peu dans cette pente puis on décide de monter en face avec Jeff. On descend sur le col, le vent est un poil plus faible mais consistant, hop c'est partie pour une Belle montée dans les pentes de lancebranlette. Le vent s'oriente pas trop mal et la montée est assez facile sans trop de loop. Ça monte assez vite, on ce retrouve vite assez haut à croiser des powdefoquers bien à la peine dans la montée, c'est assez grisant cette sensation car nous ne sommes même pas essoufflé. Le panorama est grandiose, là bas avec une superbe vue sur le glacier de pisaillas, la station des ARC, de val d'Isère, la plagne, c'est vraiment magnifique. Le vent est toujours aussi bon, la neige vole pas mal et l'on s'amuse bien sur le plateau à 2500 m avec Jeff B. Puis redescente avec l'aile en faisant quelques bords car il manque de la neige sur certains secteurs. Pas mal de rider sur le col, environ 20 ailes à rider. Pause repas vers 14h pour recharger les batteries et nous voilà repartie pour rider et profitez de ce bon vent. On terminera notre journée par un retour avec l'aile pour reprendre en gravitaire le TS afin de remontée à la station. Les pisteurs nous on gracieusement laisser passer, la prochaine fois on leur amène des papillotes. C'était vraiment la top journée, on reviendra merci nanard



  • La même Hier
    15 Noeuds , vol dans les pentes , Neige en abondance par rapport a d'autre spot
    On est monte par la route en 1h30 Audray devant Régis & moi derrière


 

chargement-monteynard-webcamMonteynard plage Nord - Click for Live