LE PARADIS (Auteur ?)



  • @2ba9ykcz:

    Hookipa, Canaris, Cabo Verde, Tarifa,
    Tous ces spots d’Éole bénit, y aller ? Pourquoi pas ?
    Mais sachez toutefois qu’à deux pas de chez vous
    Il existe un endroit on l’on s’ennuie peu et prou.

    Ceux qui viennent du lointain : Montélimar ou Valence !
    Lisent déjà en chemin quelque signe de la chance :
    Manche à air affolée, sur le Highway plus de doute,
    Champignon écrasé, tachymètre en déroute

    Puis la plaine, la Camargue, sa lumière et ses accents.
    Mille roseaux se bagarrent, abrités par le vent.
    Un village à traverser, où les hommes ont de la gît.
    C’est pas l’heure de l’apéro, mais le mistral qui s’agite.

    De la mer, on s’approche, car la route rétrécit.
    On croit Beauduc tout proche, mais ce n’est pas fini.
    Le chemin qui y mène, vous annonce la couleur,
    Sur 20 bornes vous malmène, bagnoles et âmes sœurs.

    Tout à coup le sable, cabanes éparpillées,
    Frein à main, matos de « kite », allez on va rigoler.
    Le mistral toujours là, puissant et généreux.
    Provoque le et tu perdras c’est Ze maître des lieux !

    Mise en jambes, petits sauts, impeccable, fais le beau.
    Bancs de sable, y’a pas d’eau, éjectable, gros râteau.
    C’est pas grave, tu repars comme si de rien était
    D’arsouille et prise de carres sera faite ta journée.

    18 heures, le vent cale, t’es repus, t’en peux plus.
    A présent faut qu’on parle : « et mon Kite loop, tu l’as vu ? »
    Tombe la combi. Car de toi la belle bleue eut raison.
    Du fourgon sort les olives, la belle jaune et les glaçons.

    Puis la montre ralentit, le plaisir est partout.
    Le soleil s’aplatit, à moins que tu ne vois flou.
    Ca sent bon la grillade, les enfants sont heureux.
    Pour eux aussi c’est régalade, ils se marrent autour du feu.

    Il est tard, tes yeux brillent, le sable s’est refroidi.
    Tout en face scintillent les Saintes Maries.
    La voie lactée t’honore de ses astres divins.
    Ce soir, tu dors dehors et tu dormiras bien !



  • @2ba9ykcz:

    Hookipa, Canaris, Cabo Verde, Tarifa,
    Tous ces spots d’Éole bénit, y aller ? Pourquoi pas ?
    Mais sachez toutefois qu’à deux pas de chez vous
    Il existe un endroit on l’on s’ennuie peu et prou.

    Ceux qui viennent du lointain : Montélimar ou Valence !
    Lisent déjà en chemin quelque signe de la chance :
    Manche à air affolée, sur le Highway plus de doute,
    Champignon écrasé, tachymètre en déroute

    Puis la plaine, la Camargue, sa lumière et ses accents.
    Mille roseaux se bagarrent, abrités par le vent.
    Un village à traverser, où les hommes ont de la gît.
    C’est pas l’heure de l’apéro, mais le mistral qui s’agite.

    De la mer, on s’approche, car la route rétrécit.
    On croit Beauduc tout proche, mais ce n’est pas fini.
    Le chemin qui y mène, vous annonce la couleur,
    Sur 20 bornes vous malmène, bagnoles et âmes sœurs.

    Tout à coup le sable, cabanes éparpillées,
    Frein à main, matos de « kite », allez on va rigoler.
    Le mistral toujours là, puissant et généreux.
    Provoque le et tu perdras c’est Ze maître des lieux !

    Mise en jambes, petits sauts, impeccable, fais le beau.
    Bancs de sable, y’a pas d’eau, éjectable, gros râteau.
    C’est pas grave, tu repars comme si de rien était
    D’arsouille et prise de carres sera faite ta journée.

    18 heures, le vent cale, t’es repus, t’en peux plus.
    A présent faut qu’on parle : « et mon Kite loop, tu l’as vu ? »
    Tombe la combi. Car de toi la belle bleue eut raison.
    Du fourgon sort les olives, la belle jaune et les glaçons.

    Puis la montre ralentit, le plaisir est partout.
    Le soleil s’aplatit, à moins que tu ne vois flou.
    Ca sent bon la grillade, les enfants sont heureux.
    Pour eux aussi c’est régalade, ils se marrent autour du feu.

    Il est tard, tes yeux brillent, le sable s’est refroidi.
    Tout en face scintillent les Saintes Maries.
    La voie lactée t’honore de ses astres divins.
    Ce soir, tu dors dehors et tu dormiras bien !



  • heu … on dirait du JeanRem, non ?



  • L'auteur inspiré, c'est Momo de Saint Louis (Alias Sylvain Maurin rider éternel chez F One).

    Je la récite très souvent avant de m'endormir… bo rêves garantis !
    ça aurait pu être du Jean-Rem, ça aurait pu....



  • @JChris:1vf3dix4:

    L'auteur inspiré, c'est Momo de Saint Louis (Alias Sylvain Maurin rider éternel chez F One).

    un grand Monsieur de la distance
    aussi humble que talentueux.


  • KAF

    En effet, je me souviens de ce récit : http://blog.f-onekites.com/Systeme/User/momo



  • Ben ouais c'est LE Momo!

    Chantre de son pays camargais, il a rejoint la communauté Foil en 2008:

    http://kitefoil.forumactif.net/presenta ... s-t109.htm



  • Quelle culture !!!

    PS: Gégé, avec ton nouvel avatar, t'es en train de nous dire que tu donnes ton sang régulièrement ? Mais ... euh ... t'as pas peur qu'il y en ait qui marchent plus droit ?



  • l'été je saoules les moustiques du village cité plus haut, pis l'hiver je donne à l'EFS

    blagues à part, il semblerait que les besoins grandissent alors que le nombre de donneurs stagne ...
    avec une grosse chute dans les périodes de fêtes.

    alors certains diront que c'est pas du Kite et que c'est peut-être pas l'endroit pour parler de çà, en même temps ... du sang de sportif ... çà doit être encore meilleur, non ?

    des infos Ici