Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

3skate : mode d'emploi



  • Bon voilà, on me demande régulièrement comment ca se passe, etc. alors voici un retour de notre petite expérience pour les personnes souhaitant essayer ou s'équiper.

    1 - LE MATOS_____________________________________________
    C’est facile, c’est pas cher et ca peut envoyer haut

    • Une corde de 10/20m + éventuellement une autre petite corde et un grand mousqueton
    • Une barre/palonnier
    • Un skate équipé de straps
    • Un spot avec un point de suspension de 4m et un sol roulant
    • Un bon esprit, des amis et la bière

    LE SKATE :
    Plusieurs choix plus ou moins intéressants en sachant bien que l’utilisation sur du goudron avec des ripages à la clé vont mettre quelques bons coups de lime sur le matos.
    • Le mountainboard. Lourd, encombrant, donc moins maniable, l’adhérence des roues et l’excentrage des trucks sur l’extérieur obligent à une meilleure précision lors du posé. En revanche, ca roule super bien et c’est ultra confort sur toutes les surfaces. On aime ou pas, l’avantage des inconvénients c’est tout trick passé sur le mountain est validé sur l’eau ou neige ... enfin ... en théorie (hors erreur de barre)
    • Les skates pas chers (9€ à Toutstock Comboire par exemple). Ca vaut pas plus : ca branle, ca roule pas terrible, les roulements se desserrent, les roues sont trop dures, les trucks pètent rapide, etc. Mais bon, ca y fait bien quand même … surtout pour les manouches …
    • Les skates mieux. C’est mieux, c’est léger, tolérant, ca l’fait bien … L’idéal, c’est d’avoir un pote qui en a un … avec des roues plus souples, plus larges, des trucks solides et rigides … (voir drepou38 sur le canal 17)

    LES STRAPS :
    Le but, c’est de garder le skate aux pieds quand vous envoyez du gros paté mais de pouvoir l’éjecter rapidement en cas d’imprévu.
    • Les straps bien placés. L’idéal est placer les straps comme sur le schéma en veillant à ne pas trop les écarter, ca tient nickel. On peut ajouter 1 ou 2 entretoises de 10mm.

    • Avec le petit élastique-là … Voilà, vous avez mis vos straps de traviole et maintenant faut mettre un petit élastique-là. Ca y fait bien mais pas tant … surtout dans les boîtes et qu’on a les bras explosés. Vous pouvez utiliser des élastiques, chambres à air, strings, tangas …
    • L’antidérapant c'est important ! S’il n’est pas monté de série sur votre sk8, vous pouvez en acheter à 10€ à Décat ou taper de la toile à poncer dans la caisse à outils

    LA BARRE :
    Tout ce qui peut servir de barre : un palonnier, un manche à balai, une barre normale voire une barre de faire :


    -> La barre sur poulie. Ca va être la nouveauté, histoire de soigner sa gestuelle. La poulie va permettre de contrôler ses actions sur la barre dans le but d’acquérir une bonne gestuelle qui pourra être transposée directement sous un kite … sans se mettre des gros kiteloops qui font mal.

    LA CORDE :
    Une corde, statique pour de bonnes impulsions d'homme, d’une longueur de 20m pour une bonne installation, est idéale. Prévoir également un tuyau ou une gaine pour ne pas abîmer les arbres ou la corde lorsque le support est abrasif. Dans tous les cas, le frottement est … intense … une lubrification n'apporterait rien mieux vaut protéger ...

    L’AGRES
    Pour un bon réglage, l’idéal c’est de faire un renvoi sur un point fixe, ainsi vous pouvez retendre le binz à tout moment. Ceux qui savent faire un demi-cabestan avec une clé de blocage pourront en profiter pour faire les malins.
    La bonne hauteur de barre, c’est au niveau du front le skate aux pieds … à peu près …

    LES SPOTS
    Le plus souvent, c’est les parkings ombragés : arbres, goudron et c’est peinard. L’idéal, c’est 4m au moins sur une branche bien rigide.
    On peut également penser aux ponts qui surplombent les pistes cyclables mais y a tout de même du passage et faut voir si ca l’fait avec l’épaisseur du pont.
    Sur Grenoble aujourd’hui :
    • Parking Alpexpo, coté sud, à l’est des moto-écoles : bon spot de pratique, ambiance urbaine et ventée (doit être agréable l’été). Notre spot actuel
    • Cité U, rue du Pré Cornu, arrêt du tram Condillac Universités. Très bon spot, paisible, bon revêtement, nombreux points de suspension
    • Cité U, avenue de la chimie. Le Teahupo du treeskate, points de suspension vertigineux, revêtement moyen, à essayer en mountainboard

    LE MATOS DE PROTECTION
    On peut mettre un casque, des gants et des genouillères. Mais au vu de notre faible expérience, il est vraiment rare de lâcher la barre et le plus souvent, ca va être les pieds, les genoux ou les fesses qui pourront frotter. Ainsi, les genouillères ne sont pas superflues.

    2 - LA PRATIQUE ______________________________________________
    Voilà, ca y est, c'est monté et maintenant, c’est parti ! Alors, faut dire ce qui est : çà tire sur les bras évidement. C’est bien pour cela qu’il faut boire … sinon c’est la tendinite assurée !
    Après, pas besoin d’être un surmutant, il suffit de pratiquer régulièrement en profitant de la surcompensation … et c’est tout bon pour les moves et les sensas :
    • Les rotations : bin, on en fait tout de suite … et pas forcément volontaires. Faut gainer …
    • Les oscillations : en 1 ou 2 sessions, ca l’fait. On arrive à rester dans l’axe du roulage (tracer un trait au sol pour éventuellement s’aider) et l’on sent bien le timing d’impulsion. Comme en grimpe, rester le plus possible bras tendus en fléchissant les jambes.
    Après, on peut passer à la suite : raileys simples, grabés, de vieille ou d'homme, rotations simples front ou back, grabées ou pas, rotations multiples, one foot, replaquages faky et blind, etc.
    C’est aussi le moment de profiter de la barre pour s’essayer au handle pass en la réglant assez basse au départ pour éviter les sales chutes (voir Jeanchris pour la démo)

    Malgré ce que l’on peut penser, ce n’est pas du bourrinage. Il faut être bien placé, pousser, tirer au bon moment, bien sentir les transferts de poids du corps et les impulsions … Ca roule bien, c’est aérien, c’est technique … ca reste de la glisse … mais c’est physique, ca tue les bras, les abdos et les dorsos …

    Le truc sympa, c’est l’aspect convivial. On se retrouve autour d’une barre (ca change d’un bar) à tchatcher et boire des binouzes, on rencontre des nouveaux potes, on alterne, on s’encourage, bon esprit quoi …

    Voilà … On va plus ou moins se retrouver le mardi et/ou le jeudi soir … Welcome everyone …

    Enfin et pour terminer , un grand merci à http://3skate.blogspot.com/
    http://www.zapiks.com/the-3skate-motherfucking-sty.html

    et Seb aussi, qui nous l'a fait découvrir ...

    Faites vous plaise !!!!



  • Bon voilà, on me demande régulièrement comment ca se passe, etc. alors voici un retour de notre petite expérience pour les personnes souhaitant essayer ou s'équiper.

    1 - LE MATOS_____________________________________________
    C’est facile, c’est pas cher et ca peut envoyer haut

    • Une corde de 10/20m + éventuellement une autre petite corde et un grand mousqueton
    • Une barre/palonnier
    • Un skate équipé de straps
    • Un spot avec un point de suspension de 4m et un sol roulant
    • Un bon esprit, des amis et la bière

    LE SKATE :
    Plusieurs choix plus ou moins intéressants en sachant bien que l’utilisation sur du goudron avec des ripages à la clé vont mettre quelques bons coups de lime sur le matos.
    • Le mountainboard. Lourd, encombrant, donc moins maniable, l’adhérence des roues et l’excentrage des trucks sur l’extérieur obligent à une meilleure précision lors du posé. En revanche, ca roule super bien et c’est ultra confort sur toutes les surfaces. On aime ou pas, l’avantage des inconvénients c’est tout trick passé sur le mountain est validé sur l’eau ou neige ... enfin ... en théorie (hors erreur de barre)
    • Les skates pas chers (9€ à Toutstock Comboire par exemple). Ca vaut pas plus : ca branle, ca roule pas terrible, les roulements se desserrent, les roues sont trop dures, les trucks pètent rapide, etc. Mais bon, ca y fait bien quand même … surtout pour les manouches …
    • Les skates mieux. C’est mieux, c’est léger, tolérant, ca l’fait bien … L’idéal, c’est d’avoir un pote qui en a un … avec des roues plus souples, plus larges, des trucks solides et rigides … (voir drepou38 sur le canal 17)

    LES STRAPS :
    Le but, c’est de garder le skate aux pieds quand vous envoyez du gros paté mais de pouvoir l’éjecter rapidement en cas d’imprévu.
    • Les straps bien placés. L’idéal est placer les straps comme sur le schéma en veillant à ne pas trop les écarter, ca tient nickel. On peut ajouter 1 ou 2 entretoises de 10mm.

    • Avec le petit élastique-là … Voilà, vous avez mis vos straps de traviole et maintenant faut mettre un petit élastique-là. Ca y fait bien mais pas tant … surtout dans les boîtes et qu’on a les bras explosés. Vous pouvez utiliser des élastiques, chambres à air, strings, tangas …
    • L’antidérapant c'est important ! S’il n’est pas monté de série sur votre sk8, vous pouvez en acheter à 10€ à Décat ou taper de la toile à poncer dans la caisse à outils

    LA BARRE :
    Tout ce qui peut servir de barre : un palonnier, un manche à balai, une barre normale voire une barre de faire :


    -> La barre sur poulie. Ca va être la nouveauté, histoire de soigner sa gestuelle. La poulie va permettre de contrôler ses actions sur la barre dans le but d’acquérir une bonne gestuelle qui pourra être transposée directement sous un kite … sans se mettre des gros kiteloops qui font mal.

    LA CORDE :
    Une corde, statique pour de bonnes impulsions d'homme, d’une longueur de 20m pour une bonne installation, est idéale. Prévoir également un tuyau ou une gaine pour ne pas abîmer les arbres ou la corde lorsque le support est abrasif. Dans tous les cas, le frottement est … intense … une lubrification n'apporterait rien mieux vaut protéger ...

    L’AGRES
    Pour un bon réglage, l’idéal c’est de faire un renvoi sur un point fixe, ainsi vous pouvez retendre le binz à tout moment. Ceux qui savent faire un demi-cabestan avec une clé de blocage pourront en profiter pour faire les malins.
    La bonne hauteur de barre, c’est au niveau du front le skate aux pieds … à peu près …

    LES SPOTS
    Le plus souvent, c’est les parkings ombragés : arbres, goudron et c’est peinard. L’idéal, c’est 4m au moins sur une branche bien rigide.
    On peut également penser aux ponts qui surplombent les pistes cyclables mais y a tout de même du passage et faut voir si ca l’fait avec l’épaisseur du pont.
    Sur Grenoble aujourd’hui :
    • Parking Alpexpo, coté sud, à l’est des moto-écoles : bon spot de pratique, ambiance urbaine et ventée (doit être agréable l’été). Notre spot actuel
    • Cité U, rue du Pré Cornu, arrêt du tram Condillac Universités. Très bon spot, paisible, bon revêtement, nombreux points de suspension
    • Cité U, avenue de la chimie. Le Teahupo du treeskate, points de suspension vertigineux, revêtement moyen, à essayer en mountainboard

    LE MATOS DE PROTECTION
    On peut mettre un casque, des gants et des genouillères. Mais au vu de notre faible expérience, il est vraiment rare de lâcher la barre et le plus souvent, ca va être les pieds, les genoux ou les fesses qui pourront frotter. Ainsi, les genouillères ne sont pas superflues.

    2 - LA PRATIQUE ______________________________________________
    Voilà, ca y est, c'est monté et maintenant, c’est parti ! Alors, faut dire ce qui est : çà tire sur les bras évidement. C’est bien pour cela qu’il faut boire … sinon c’est la tendinite assurée !
    Après, pas besoin d’être un surmutant, il suffit de pratiquer régulièrement en profitant de la surcompensation … et c’est tout bon pour les moves et les sensas :
    • Les rotations : bin, on en fait tout de suite … et pas forcément volontaires. Faut gainer …
    • Les oscillations : en 1 ou 2 sessions, ca l’fait. On arrive à rester dans l’axe du roulage (tracer un trait au sol pour éventuellement s’aider) et l’on sent bien le timing d’impulsion. Comme en grimpe, rester le plus possible bras tendus en fléchissant les jambes.
    Après, on peut passer à la suite : raileys simples, grabés, de vieille ou d'homme, rotations simples front ou back, grabées ou pas, rotations multiples, one foot, replaquages faky et blind, etc.
    C’est aussi le moment de profiter de la barre pour s’essayer au handle pass en la réglant assez basse au départ pour éviter les sales chutes (voir Jeanchris pour la démo)

    Malgré ce que l’on peut penser, ce n’est pas du bourrinage. Il faut être bien placé, pousser, tirer au bon moment, bien sentir les transferts de poids du corps et les impulsions … Ca roule bien, c’est aérien, c’est technique … ca reste de la glisse … mais c’est physique, ca tue les bras, les abdos et les dorsos …

    Le truc sympa, c’est l’aspect convivial. On se retrouve autour d’une barre (ca change d’un bar) à tchatcher et boire des binouzes, on rencontre des nouveaux potes, on alterne, on s’encourage, bon esprit quoi …

    Voilà … On va plus ou moins se retrouver le mardi et/ou le jeudi soir … Welcome everyone …

    Enfin et pour terminer , un grand merci à http://3skate.blogspot.com/
    http://www.zapiks.com/the-3skate-motherfucking-sty.html

    et Seb aussi, qui nous l'a fait découvrir ...

    Faites vous plaise !!!!



  • la classe ce post

    aller demain je viendre me suis pas fait assez mal samedi a beauduc !



  • Bel élan de convivialité pour l'assoc ! Domage que ca soit réserver aux gros bras … faut les porter les bieres !



  • Super ton post Jean Rem pas grand chose a rajouter sauf un petit avertissement anti drogue.

    Le 3skate apporte une dépendance a s'envoyer en l'air très rapide …


  • Onekite FFVL

    j'ai une barre qui traine et dont je ne fais rien, si ça intéresse qq'un



  • yes ca m'intérrésse denis …



  • Voilà qui réponds entièrement à ma question sur le pourquoi du comment du treeskate!
    Très bon post, peut être un jour je pourrais venir vous voir qui sais
    Pour le moment pas assez bon sur une planche lol mais j'ai un manche à balai qui traîne si vous en voulez je vous l'amène en même temps que moi
    Les bières ne sont lourde qu'au départ, après elles sont vide



  • Tu sais que je ne suis pas u tout skate (Jean-rem et Seb peuvent le confirmer), mais avec d'entraînement tout va mieux.

    Alors à un de ces 4, Seb



  • J'aime bien la poulie comme ca si t'es pas équilibré tu rallonge un côté et tu te rappe le cul par terre. Très bon pour apprendre rapidement le replacage de la main apres un HP.

    Il y a de la R&D dans le 3skate !

    PS : j'ai surement une poulie si ca vous intéresse.



  • faut déjà que je maîtrise le waterstart et que j'arrive a tenir un bord d'un bout à l'autre du lac
    Après je pourrais envisager de remonter au vent
    Ensuite je pourrais envoyer des jumps
    Et enfin je pourrais tenter le 3stake lol
    Beaucoup de travail en perspective...


  • KAF

    Y'a moyen de se passer des straps : http://magnetskate.com/

    La démo en vidéo...


 

Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18,89€*)
Indiquez votre pseudo forum
*dont 0,89€ frais PayPal
chargement-monteynard-webcamMonteynard plage Nord - Click for Live