Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

14 mai, Pic de l'Etendard X 2



  • Tentative réussie aujourd'hui.
    Ciel beaucoup plus couvert et chargé que les prèvs mais vent tout juste N / N-E comme il faut (ils avaient plutôt dit plein N).
    Je fais une première montée seul jusqu'au Pic de l'Etendard, avec deux stops de 15mn pour brouillard total, dont le 2ème à 3.200 pour attendre une éclaircie, je voyais pas mes skis.
    La montée de Montfroid se fait bien, le bas un peu difficile, puis tout va bien, passage du verrou facile.
    Disons environ 15 knds Nord, à peine N/E. J'ai pris la 14m Montana, pas d'autre voile.
    Le trajet jusqu'à l'Aiguille Noire dans 30/40cm de poudreuse légère, mais gros brouillard.
    Devant l'Aiguille Noire, ça semble visible, je descends vers le glacier de St Sorlin.
    Il y a 4 podfokeurs devant moi et leurs traces m'aideront à suivre le bon itinéraire, mais je connais un peu le chemin.
    Voilà, en moins de 1h je suis sous le sommet de l'Etendard, en haut le vent est très fort et j'ai posé limite, quelques mètres de plus et c'est les à-pics versant Ouest..
    Redescente en skis, puis deplié au pied de l'Aiguille Noire, remontée facile mais ensuite brouillard total donc difficile pour traverser les trois étages et rentrer à Montfroid.
    Je croise Francis, Jeff Marie et un autre kiteur venu depuis la Maurienne, mais je ne sais pas son nom.
    Tout en bas la visibilité est meilleure (sous les nuages), j'éteins le kitetracker sous le chalet (plus bas c'est trop cailloux) pour sauver la trace car il ne tient pas la batterie.

    Puis 2ème remontée.
    J'ai rencontré Papy Daniel sous le chalet, prêt à decoller
    Au 1er étage, je motive Francis pour refaire une fois l'itinéraire.
    Il est pas chaud, y a vraiment beaucoup de brouillard et nuages.
    Le vent a un peu baissé et il a tourné un peu Nord.
    A force de le tanner, il finit par céder (pas facile) et nous voilà devant l'Aiguille Noire...
    C'est le point où on voit les vrais courageux
    Il ronchonne un peu (On va jamais arriver en haut, on y voit rien, on va devoir revenir tout à pied, etc, etc...) mais il suit le mouvement en traînant la savate.
    Remontée du glacier plus facile que la première fois et montée à l'Etendard aussi plus facile, mais toujours autant de brouillard/nuages, on voit rien du tout, je me fie à mes traces du matin et aux virages de descente des podfokeurs qui doivent être chez eux à cette heure-ci (14h30).
    C'est bien dommage qu'on ne voit rien car ici le paysage est géant, mais c'est la vie.
    On arrive sous le sommet grâce à un bout d'éclaircie, à peine le temps de faire une foto de Francis, puis il redescend comme une fusée, car il est pas certain qu'on va réussir à rentrer en kite...


    Francis dans la dernière combe sous le sommet, dommage on voit pas grand-chose.

    La remontée de l'Aiguille Noire ne sera pas simple, le vent a faibli et aussi tourné Nord alors les voiles ne tractent pas bien dans l'axe.
    Mais en bataillant fort on y arrive, on va plier juste 50m sous la dernière arrête car le vent s'est arrêté totalement.
    Evidemment, le vent il s'est dit "C'est bon, ils ont plié, je re-souffle", vous connaissez le refrain…
    Donc on re-déplie et on bascule vers le 3ème étage, la visibilité maintenant est bonne, le vent Nord reste dans les 15 knds, on va faire une super session VdP sur la grande combe du haut, méga-vols pour tous les deux.
    On a rejoint Jeff Marie qui vole également dans tous les sens.
    La poudreuse est hallucinante.
    Voilà, c'est 16h, je décide de descendre.
    Je sais pas si Francis et Jeff sont toujours là-haut à voler, car à l'heure où j'écris il fait encore jour...

    On reviendra !!!

    Trace Garmin :

    http://www.gpx-view.com/gpx.php?f=14MAI14.GPX

    Trace Kitetracker (une seule montée, celle du matin) :

    http://www.kitetracker.com/gps/tracking?r=Whitekite_50


    La photo de la trace Kitetracker (1ère montée).


    La seule foto que j'ai pu faire sous le sommet lors de ma 1ère montée, la seule "éclaircie" qu'il y a eu.



  • Tentative réussie aujourd'hui.
    Ciel beaucoup plus couvert et chargé que les prèvs mais vent tout juste N / N-E comme il faut (ils avaient plutôt dit plein N).
    Je fais une première montée seul jusqu'au Pic de l'Etendard, avec deux stops de 15mn pour brouillard total, dont le 2ème à 3.200 pour attendre une éclaircie, je voyais pas mes skis.
    La montée de Montfroid se fait bien, le bas un peu difficile, puis tout va bien, passage du verrou facile.
    Disons environ 15 knds Nord, à peine N/E. J'ai pris la 14m Montana, pas d'autre voile.
    Le trajet jusqu'à l'Aiguille Noire dans 30/40cm de poudreuse légère, mais gros brouillard.
    Devant l'Aiguille Noire, ça semble visible, je descends vers le glacier de St Sorlin.
    Il y a 4 podfokeurs devant moi et leurs traces m'aideront à suivre le bon itinéraire, mais je connais un peu le chemin.
    Voilà, en moins de 1h je suis sous le sommet de l'Etendard, en haut le vent est très fort et j'ai posé limite, quelques mètres de plus et c'est les à-pics versant Ouest..
    Redescente en skis, puis deplié au pied de l'Aiguille Noire, remontée facile mais ensuite brouillard total donc difficile pour traverser les trois étages et rentrer à Montfroid.
    Je croise Francis, Jeff Marie et un autre kiteur venu depuis la Maurienne, mais je ne sais pas son nom.
    Tout en bas la visibilité est meilleure (sous les nuages), j'éteins le kitetracker sous le chalet (plus bas c'est trop cailloux) pour sauver la trace car il ne tient pas la batterie.

    Puis 2ème remontée.
    J'ai rencontré Papy Daniel sous le chalet, prêt à decoller
    Au 1er étage, je motive Francis pour refaire une fois l'itinéraire.
    Il est pas chaud, y a vraiment beaucoup de brouillard et nuages.
    Le vent a un peu baissé et il a tourné un peu Nord.
    A force de le tanner, il finit par céder (pas facile) et nous voilà devant l'Aiguille Noire...
    C'est le point où on voit les vrais courageux
    Il ronchonne un peu (On va jamais arriver en haut, on y voit rien, on va devoir revenir tout à pied, etc, etc...) mais il suit le mouvement en traînant la savate.
    Remontée du glacier plus facile que la première fois et montée à l'Etendard aussi plus facile, mais toujours autant de brouillard/nuages, on voit rien du tout, je me fie à mes traces du matin et aux virages de descente des podfokeurs qui doivent être chez eux à cette heure-ci (14h30).
    C'est bien dommage qu'on ne voit rien car ici le paysage est géant, mais c'est la vie.
    On arrive sous le sommet grâce à un bout d'éclaircie, à peine le temps de faire une foto de Francis, puis il redescend comme une fusée, car il est pas certain qu'on va réussir à rentrer en kite...


    Francis dans la dernière combe sous le sommet, dommage on voit pas grand-chose.

    La remontée de l'Aiguille Noire ne sera pas simple, le vent a faibli et aussi tourné Nord alors les voiles ne tractent pas bien dans l'axe.
    Mais en bataillant fort on y arrive, on va plier juste 50m sous la dernière arrête car le vent s'est arrêté totalement.
    Evidemment, le vent il s'est dit "C'est bon, ils ont plié, je re-souffle", vous connaissez le refrain…
    Donc on re-déplie et on bascule vers le 3ème étage, la visibilité maintenant est bonne, le vent Nord reste dans les 15 knds, on va faire une super session VdP sur la grande combe du haut, méga-vols pour tous les deux.
    On a rejoint Jeff Marie qui vole également dans tous les sens.
    La poudreuse est hallucinante.
    Voilà, c'est 16h, je décide de descendre.
    Je sais pas si Francis et Jeff sont toujours là-haut à voler, car à l'heure où j'écris il fait encore jour...

    On reviendra !!!

    Trace Garmin :

    http://www.gpx-view.com/gpx.php?f=14MAI14.GPX

    Trace Kitetracker (une seule montée, celle du matin) :

    http://www.kitetracker.com/gps/tracking?r=Whitekite_50


    La photo de la trace Kitetracker (1ère montée).


    La seule foto que j'ai pu faire sous le sommet lors de ma 1ère montée, la seule "éclaircie" qu'il y a eu.


  • Onekite Club 2019

    Franchement bravo , ce matin à vaujany ça soufflait sévère et le reste de la journée n a pas été engageant !



  • Bravo les champions


  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Yes, une des plus belles de la saison avec des conditions hivernales.

    Je ne m’attendais vraiment pas à une telle qualité de neige.

    @Boogly:2t2sw3e8:

    A force de le tanner, il finit par céder (pas facile) et nous voilà devant l'Aiguille Noire…
    C'est le point où on voit les vrais courageux
    Il ronchonne un peu (On va jamais arriver en haut, on y voit rien, on va devoir revenir tout à pied, etc, etc...) mais il suit le mouvement en traînant la savate.

    Effectivement Pascal j’ai un peu traîné les pieds et je n’étais pas très serein lors de notre virée.
    Tu es vraiment un warrior de l’avoir fait seul le matin en plein brouillard.

    Je ne pensais pas que l’étendard était aussi loin, je me voyais déjà perdu dans le brouillard et
    je craignais le pire pour le retour, je n’avais ni ski de rando ni bâton.

    Au pied de l’étendard, imaginez-vous à ma place, cela donne envie

    Vue dans l’autre sens, c'est loin

    Petite éclaircie au sommet

    Attention cette balade n’est pas à la portée du premier venu, au retour, la remontée sous l’aiguille noire à contre pente
    fait partie des passages les plus délicats que j’ai passé en kite.

    Juste quelques photos pour vous motiver pour demain.

    Le matin le champ de pow pow pour quatre pauvres kiteux

    Pascal qui attaque la montée sur un spot refait à neuf

    Passage du verrou pour Jeff

    Pascal à notre retour de l’étendard

    Belle session de vols

    La trace, 98 km et 7600 m de dénivelé

    Je n’ai pas le temps ce soir pour un CR plus complet, il faut que je farte pour demain.


  • Onekite Club 2019

    bonne session aujourd'hui, neige fraîche et bon vent, malgré une montée à pied laborieuse je me suis trop engagé au fond du vallon et je dois plier pour continuer vers la cabane où je croise pascal qui redescend de l'étendard… avant d'y retourner ! un peu plus tard Francis en vol coupe ma trace virtuellement quelques mètres plus haut et repart vers le col... je ne les reverrai plus car pour ma part je n'ai pas pu passer le premier verrou voile en papillon je retourne au col... mais demain sera un autre jour



  • Ouaouh les gars, la classe ! Une des plus belles rando kite des Alpes française (à mon avis) !


  • Onekite Club 2019 admin

    @papidaniel38:1lsb14gd:

    pour ma part je n'ai pas pu passer le premier verrou

    Quand c'est foireux, solution peaux de phoque, ça vaut le coup car après c'est superbe. Gardez moi de la neige !



  • bravo j'aurais bien aimé faire partie de l'expé (une première en snow ???) de mon coté j'ai plus qu'à attendre l'an prochain le spot s'envolera pas !



  • Une question technique sur la rando snowkite. Etant donné le tout petit nombre de pratiquants, c'est pas toujours facile de trouver des ressources:

    • Comment vous gérez le posé de l'aile et sa récupération lorsque vous arrivez sur les crêtes? En général le vent forcit d'un coup, et en plus en rando on est souvent surtoilé sur le haut, donc ca peut devenir un moment très délicat.

    Benjamin a la méthode suivante: ses prèlignes arrières coulissent dans sa barre, il a une poignée au bout de chacune, donc il attrape une poignée et largue le tout, de facon à ce que l'aile retombe sous le vent de la crête. En général c'est complètement déventé, donc la récupèration de l'aile qui pendouille de l'autre côté de la crête est facile en tirant sur un arrière.

    Ma méthode si je suis deuxième: j'attends que le premier kiteur ait sécurisé son aile, puis je lui pose mon aile sur la tronche en tirant sur les arrières.

    Ma méthode si je suis premier: je flippe et pose bien en contrebas de la crête, avant que le vent ne devienne trop fort. Là soit l'aile glisse sur la neige et revient toute seule vers moi, soit c'est plat ou poudreux mais le vent est assez faible pour que l'aile reste au sol lorsque les arrières sont tirés, j'enroule la barre avec les arrières tirés. Mais si le vent est vraiment fort même arrières tirés, l'aile peut reprendre un peu lorsqu'on enroule, surtout sur la fin j'ai l'impression.

    Est-ce que vous avez d'autres méthodes? Lors de l'enroulage, combien de tours d'avance sur la barre mettre aux arrières pour être sûr que l'aile ne reprenne pas? Vous est-il déjà arrivé d'avoir une crête derrière laquelle ce n'est pas déventé?


  • Onekite Club 2019 admin

    @Fredi:1dgwhzbj:

    Etant donné le tout petit nombre de pratiquants

    Pas si faible que ça, en tout cas à Onekite, je pense même qu'on doit être assez nombreux à partir - même seuls - rider en montagne

    Tu es en caissons ouverts, fermés, ou en boudin ?



  • @Christian:1a4b9hpr:

    @Fredi:1a4b9hpr:

    Etant donné le tout petit nombre de pratiquants

    Pas si faible que ça, en tout cas à Onekite, je pense même qu'on doit être assez nombreux à partir - même seuls - rider en montagne

    Tu es en caissons ouverts, fermés, ou en boudin ?

    Je parlais du nombre de pratiquants dans mon massif (Mercantour). On doit être 5 à faire du snowkite en mode rando. En snowkite occasionnel de proximité (voiture ou remontée), on est beaucoup plus nombreux.

    Effectivement j'ai oublié: caissons ouverts (manta 10).



  • les pros en mode montagne sommitale posent leur ailes carrement de l'autre coté de la crete, la ou il n'y a plus de vent, et enroule leurs ligne autour de la barre en remontant vers l'aile en ayant au préalable fixer les arrieres tiré a fond.

    perso, j'ai jamais eu a faire ca, mais soit je la pose dans un trou et enroule la barre avec les arriere tirer et je remonte a l'aile, soit pas dans un trou mais même technique. mais le mieux c'est d'avoir des amis et de s'entre-aider…


  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    @Fredi:2gd96ha8:

    • Comment vous gérez le posé de l'aile et sa récupération lorsque vous arrivez sur les crêtes?

    Perso je ne pose jamais au sommet, c'est le meilleur moyen de se faire une galère.

    Je redescends toujours avec l'aile si possible en volant


  • Onekite Club 2019

    @Christian:1p0pg56q:

    Quand c'est foireux, solution peaux de phoque, ça vaut le coup car après c'est superbe. Gardez moi de la neige !

    aujourd'hui 15/05 j'ai suivi ton conseil et j'ai passé le verrou à pied , c'est vrai que cela en valait la peine, le paradis des kiteurs doit ressembler à ça

    pour la neige il y en a , mais elle se mérite , le bas fond vite mais à partir de la cabane c'est bon partout, à la descente c'est plus facile de trouver un cheminement et en passant de plaques en plaques on arrive encore pas très loin de la passerelle


  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Pour vous faire patienter en attendant le CR du 15, quelques précisions sur la sortie de mercredi

    Vers 8h15 au Rivier d’Allemont nous sortons de la crasse et nous découvrons les sommets bien plâtrés

    Au barrage cela sent bon le lac est bien ridé et cela fume sur les sommets

    Le vent très Est nous oblige à partir du pied de la crête.
    Jeff pendant la petite marche d’approche

    Alors que sur le spot le temps est bien dégagé, les nuages remontent de Maurienne

    Au deuxième étage, c’est pow pow land une des plus belle neige de l'hiver

    Malheureusement le sommet de l’aiguille de Laisse est pris par les nuages.
    Nous exploitons le bas du spot en attendant l’éclaircie.

    Après son premier Etandard Pascal nous rejoint pour voler en haut du premier étage

    A l’occasion d’une belle éclaircie nous remontons vers le sommet et Pascal finit par me convaincre à tenter l’étandard.
    Même si de ce coté c’est encore bien bouché, nous descendons sous l’aiguille noire

    En bas au passage du verrou le vent est très faible, je crains le pire

    Finalement nous irons assez facilement en haut à l’occasion d’une fugitive éclaircie.
    Le retour sous l’aiguille noire par contre est lui assez compliqué, le passage du verrou du bas à contre pente restera comme un de mes plus délicats passages en kite.
    En haut d’un deuxième verrou le vent nous lâche et nous sommes obligés de marcher une dizaine de minutes pour retrouver le vent est atteindre l’aiguille de Laisse ou il fait beau.

    Nous retrouvons Jeff

    Une belle séance de vols commence pour Pascal et moi

    Le vent qui a tourné plein Nord est top

    Vers 16h30 les giboulées arrivent, il est temps de rentrer


Se connecter pour répondre
 


Adhérer à l'association
chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live