Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

Col du Petit Saint Bernard - 24 mai 2014



  • Compte rendu d'une fantastique session de snowkite (pas commune) au col du Petit Saint Bernard ce samedi 24 mai !

    Après avoir étudié un peu toutes les météos pour ce week-end, il semblait que la majorité des Alpes françaises ne devait pas bénéficier d'un vent potable. Meteoparapente.com prévoyait des vents très faibles et qui changeait de sens tout le temps. Le seul endroit correct que j'ai trouvé était le col du Petit Saint Bernard avec 5 à 10 noeuds constant de sud prévu de 11h à 20h. A contrario du reste des Alpes, il ne devait pas y avoir de soleil toute la journée, même quelques pluies éparses l'après midi. Mouaip bon, c'était surement ma dernière de la saison, fallait tenter le coup.

    Officiellement le col était encore fermé, il doit ouvrir demain 26 mai. En regardant un peu les webcams, on pouvait voir que la partie italienne était déjà déneigée, mais pas la partie française (en tout cas pas au niveau du col). Humm, on verra bien comment accéder au col (j'avais déjà une petite idée…).

    Je suis parti à 8h de Genève, Alex m'a rejoint de Lyon, et on est arrivé à la Rosière un peu avant 11h. Le vent n'était pas top, en tout cas, il n'était pas constant. Mais il faisait beau, alors on était motivé quand même !
    La route était encore fermée, mais semblait bien déneigée (d'ailleurs il n'y avait plus du tout de neige à la Rosière). Comme j'avais eu une mauvaise expérience gendarmesque là bas en début de saison, je n'avais pas trop envie de monter les 8km en voiture. En tout cas, ça devait être déneigé assez haut car on voyait pas mal de vélos monter.

    Des vélos ? Mais oui, il n'y a qu'à monter à vélo ! Haha, on avait prévu le coup ! On se prépare : kite et équipements de ski sur le dos ou sur le vélo, et en avant pour l'aventure

    Bon, c'était un peu lourd tout çà quand même, on a bien transpiré.

    Après 3/4 d'heure d'ascension, on est arrivé au col où une partie restait à déneiger.

    On a établi notre QG à coté du grand chien Bernard en attendant le vent

    Le vent s'est fait attendre, il n'est arrivé que vers 15h. Mais le snowkite nous a appris la patience, alors on n'avait pas encore abandonné. Démmarage sur le grand plateau encore bien enneigé (2 petits lacs au milieu).

    Le vent de sud à commencé à bien s'établir, on avait sorti les grosses bâches (Frenzy 13m Ultralite).

    Bien qu'exposé Sud et plus terriblement bien enneigé, j'ai tenté l'ascension de Lancebranlette, droit dans le pentu.

    Mais j'ai du renoncer à mi-course, le vent était trop orienté sur le coté, voire dans la descente.

    C'était sympa quand même et lors de la descente à ski, ça m'a permis de voir que le coté Rosière était nettement mieux enneigé.

    Alors, passage de l'autre coté de la route (c'est cool il n'y avait pas de voiture ).

    Et une bonne montée comme on les aime sur ce forum !

    Une vue de ce côté pour vous montrer l'état d'enneigement du spot.

    J'ai posé pour passer sous les lignes haute tension, mais pas de bol derrière il y avait un grand lac qui ne m'avait jamais barré la route en hiver (le lac Longet). Mais je n'étais pas très motivé pour me faire un triathlon vélo/natation/snowkite.

    Grosse session de remontée au vent pour contourner le lac, puis ballade entre les rochers et finalement je suis arrivé au niveau du sommet du teleski de Bellecombe I.

    J'étais vraiment content, c'est la première fois que j'ai pu kiter aussi facilement sur le domaine skiable de la Rosière.

    De la haut il y avait une vue grandiose, avec toujours le Mont Blanc en toile de fond.

    Alors pour faire comme quand la station est ouverte, je me suis envoyé un bon gros freeride pour redescendre au col.

    Yeahh, arrivée à fond à la route (avec un photographe qui avait bravé l'interdit avec son camion, petit joueur ). Ici le vent avait repris quelques tours (il était plus fort qu'en haut).

    Allez on en remet une couche sur le plateau à fond les manettes ! Le vent de sud était hyper stable, zéro rafale.

    Avec en prime une bonne heure de jumps dans tout les sens.

    Les boards en étaient rouge de plaisir (si quelqu'un peut nous expliquer le phénomène d'ailleurs...)

    Vers 20h30, après 5h de ride intensif, il était temps de recharger nos montures.

    Cette fois çi, la température étant tombée à 6 degrés, on a évité les tenues de cycliste

    Et c'était parti pour une descente bien plus facile que la montée, et tellement jubilatoire après cette session de kite Tout shuss !

    Arrivée à 21h15 complètement cuit après cette folle journée, il ne nous restait plus qu'à prendre une bonne mousse

    Finalement, le vent a bien été présent mais avec quelques heures de retard. Mais on était là au bon moment, c'est l'essentiel !

    Après avoir goûté au vélo-snowkite on ne peut que le recommander à tout le monde, c'est génial !! Vivement la saison prochaine !



  • Compte rendu d'une fantastique session de snowkite (pas commune) au col du Petit Saint Bernard ce samedi 24 mai !

    Après avoir étudié un peu toutes les météos pour ce week-end, il semblait que la majorité des Alpes françaises ne devait pas bénéficier d'un vent potable. Meteoparapente.com prévoyait des vents très faibles et qui changeait de sens tout le temps. Le seul endroit correct que j'ai trouvé était le col du Petit Saint Bernard avec 5 à 10 noeuds constant de sud prévu de 11h à 20h. A contrario du reste des Alpes, il ne devait pas y avoir de soleil toute la journée, même quelques pluies éparses l'après midi. Mouaip bon, c'était surement ma dernière de la saison, fallait tenter le coup.

    Officiellement le col était encore fermé, il doit ouvrir demain 26 mai. En regardant un peu les webcams, on pouvait voir que la partie italienne était déjà déneigée, mais pas la partie française (en tout cas pas au niveau du col). Humm, on verra bien comment accéder au col (j'avais déjà une petite idée…).

    Je suis parti à 8h de Genève, Alex m'a rejoint de Lyon, et on est arrivé à la Rosière un peu avant 11h. Le vent n'était pas top, en tout cas, il n'était pas constant. Mais il faisait beau, alors on était motivé quand même !
    La route était encore fermée, mais semblait bien déneigée (d'ailleurs il n'y avait plus du tout de neige à la Rosière). Comme j'avais eu une mauvaise expérience gendarmesque là bas en début de saison, je n'avais pas trop envie de monter les 8km en voiture. En tout cas, ça devait être déneigé assez haut car on voyait pas mal de vélos monter.

    Des vélos ? Mais oui, il n'y a qu'à monter à vélo ! Haha, on avait prévu le coup ! On se prépare : kite et équipements de ski sur le dos ou sur le vélo, et en avant pour l'aventure

    Bon, c'était un peu lourd tout çà quand même, on a bien transpiré.

    Après 3/4 d'heure d'ascension, on est arrivé au col où une partie restait à déneiger.

    On a établi notre QG à coté du grand chien Bernard en attendant le vent

    Le vent s'est fait attendre, il n'est arrivé que vers 15h. Mais le snowkite nous a appris la patience, alors on n'avait pas encore abandonné. Démmarage sur le grand plateau encore bien enneigé (2 petits lacs au milieu).

    Le vent de sud à commencé à bien s'établir, on avait sorti les grosses bâches (Frenzy 13m Ultralite).

    Bien qu'exposé Sud et plus terriblement bien enneigé, j'ai tenté l'ascension de Lancebranlette, droit dans le pentu.

    Mais j'ai du renoncer à mi-course, le vent était trop orienté sur le coté, voire dans la descente.

    C'était sympa quand même et lors de la descente à ski, ça m'a permis de voir que le coté Rosière était nettement mieux enneigé.

    Alors, passage de l'autre coté de la route (c'est cool il n'y avait pas de voiture ).

    Et une bonne montée comme on les aime sur ce forum !

    Une vue de ce côté pour vous montrer l'état d'enneigement du spot.

    J'ai posé pour passer sous les lignes haute tension, mais pas de bol derrière il y avait un grand lac qui ne m'avait jamais barré la route en hiver (le lac Longet). Mais je n'étais pas très motivé pour me faire un triathlon vélo/natation/snowkite.

    Grosse session de remontée au vent pour contourner le lac, puis ballade entre les rochers et finalement je suis arrivé au niveau du sommet du teleski de Bellecombe I.

    J'étais vraiment content, c'est la première fois que j'ai pu kiter aussi facilement sur le domaine skiable de la Rosière.

    De la haut il y avait une vue grandiose, avec toujours le Mont Blanc en toile de fond.

    Alors pour faire comme quand la station est ouverte, je me suis envoyé un bon gros freeride pour redescendre au col.

    Yeahh, arrivée à fond à la route (avec un photographe qui avait bravé l'interdit avec son camion, petit joueur ). Ici le vent avait repris quelques tours (il était plus fort qu'en haut).

    Allez on en remet une couche sur le plateau à fond les manettes ! Le vent de sud était hyper stable, zéro rafale.

    Avec en prime une bonne heure de jumps dans tout les sens.

    Les boards en étaient rouge de plaisir (si quelqu'un peut nous expliquer le phénomène d'ailleurs...)

    Vers 20h30, après 5h de ride intensif, il était temps de recharger nos montures.

    Cette fois çi, la température étant tombée à 6 degrés, on a évité les tenues de cycliste

    Et c'était parti pour une descente bien plus facile que la montée, et tellement jubilatoire après cette session de kite Tout shuss !

    Arrivée à 21h15 complètement cuit après cette folle journée, il ne nous restait plus qu'à prendre une bonne mousse

    Finalement, le vent a bien été présent mais avec quelques heures de retard. Mais on était là au bon moment, c'est l'essentiel !

    Après avoir goûté au vélo-snowkite on ne peut que le recommander à tout le monde, c'est génial !! Vivement la saison prochaine !


  • Modérateurs

    Comme toujours, mon julien ton CR est juste bluffant, je retrouve le petit st Bernard en lisant ton CR !! Le snowkite au petit st Bernard se mérite vraiment et vous l'avait fait pas qu'à moitié, bravo à vous deux !!

    Il reste encore pas mal de neige là haut et c'est vrai que ça donne envie d'y retourner, je l’adore ce spot et comme tu as bien dit zéro rafale et ça en snowkite c'est rare.

    Merci de nous faire partager ces bons moments avec des CR détaillés comme il le faut, à une prochaine Julien !!


  • Onekite Club 2019 admin

    Bravo, ça c'est du sport !!



  • Pour la couleur de la board, qu'une seule explication, on a fait saigner le spot !



  • Carrément super CR et vraiment original de monter en VTT.
    Bravo à toute l'équipe



  • Merci pour tout les compliments

    Il doit y avoir encore moyen de faire une bonne session au col, mais attention, il y a quand même nettement moins de neige qu'à l'ouverture l'année passée, et ça fond très vite. Mais c'est vraiment chouette de remonter sur les pistes de la Rosière : à part la ligne électrique, on est vraiment tranquille, il n'y a pas d'obstacle comme lorsque la station est ouverte.


  • Onekite Club 2019

    Bien joué les gars, ça donne envie d'aller découvrir ce spot

    Super compte rendu
    @3705d0ps:

    Les boards en étaient rouge de plaisir (si quelqu'un peut nous expliquer le phénomène d'ailleurs...)

    En fin de saison sur font d'urle certaines parties enneigées du spot était roses, ça s’expliquait par des petites pluies sablonneuse tombé les jours précédents.
    Peut être que la couleur de vos board est du à ceci

    @+++


  • Onekite Club 2019

    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Chlamydomonas_nivalis
    l'année dernière , j'avais aussi remarqué une poussée d'algues rouges sur la neige qui avait coloré mes semelles de ski....



  • Intéressant, c'est donc une algue des neiges. Je pensais que c'était simplement le mélange avec la terre/boue qui donnait cette teinte un peu marron/rose à la neige. En tout cas cette algue semble bien s'accrocher au fart !


Se connecter pour répondre
 

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live