Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite

  • Session énormissime à Chamrousse aujourd'hui.

    1- Hier j'avais vu neige toute la journée sur windguré pour aujourd'hui donc décidé de rester devant l'ordi pour la future vidéo.

    2- 5h00 j'ouvre un oeil, mais avant de me retourner sous ma couette pour me rendormir, un regard à travers la fenêtre à tout hasard, grand ciel bleu tout étoilé...
    Assisterait-on à un plantage météo ? Cela paraît impossible, voyons.
    Je me lève, allume l'ordi, regarde les prèvs de vent, elles sont bonnes avec Ouest bien établi. Les balises disent 20 km/h Ouest.

    3- 5h30, je m'habille avec les affaires de snowkite, fais chauffer l'eau pour le thermos, pose les skis, les chaussures, les voiles à la porte d'entrée, un regard par la fenêtre : le ciel est voilé, on ne voit presque plus les étoiles... Tiens, tiens, méfiance.

    4- 6h00, tout est prêt, j'ai vérifié le sac photo pour qu'il ne manque rien, le 2ème thermos de chocolat est prêt (le 1er, c'est juste du thé, pour la fin de session), je suis sur le point de décoller, un regard par la fenêtre : Mince, c'est tout couvert, les sommets sont dans la chappe de nuages, il neige sur le Vercors...
    Allons bon, je repose tout, je remets mon pyjama, retour sous la couette.

    5- 8h00, super j'ai bien dormi. Il neige toujours sur le Vercors, tout gris, tout noir, j'ai bien fait d'abandonner le snowkite pour aujourd'hui. Sage décision.
    Debout, j'allume l'ordi, je commence le montage de la future vidéo en buvant le chocolat du thermos.

    6- 9h00, non mais j'y crois pas, le ciel et tout dégagé... Grandes parties bleues, quelques nuages qui vont vite disparaître et qui filent d'Ouest vers Est. Au Sud, à l'Ouest, tout est bleu. Un coup d'oeil aux balises : toujours un bon Ouest établi sur Sénépy, Moucherotte, Chamrousse. Je me dis que je vais aller quand même kiter. Je me rhabille en snowkite et je décide d'aller à Chamrousse, la station est fermée, parfait par vent Ouest, c'est pas trop loin, vent pas trop fort ( autour de 15 knds ), idéal, ça va être super.

    7- 10h00, décollage, grand ciel bleu partout, quelques nuages encore accrochés sur les massifs mais qui se désagrègent vite.
    C'est encore un peu bouché sur le sommet de Chamrousse donc je ne suis pas en retard, pas la peine de speeder, c'est le timing parfait. J'ai emporté le flash pour les photos "coucher de soleil" qui promettent d'être magnifiques.

    8- Midi, arrivé à Chamrousse, Roche-Béranger, grand beau temps, un bon 30cm de neige qui est poudreuse en surface, mais pas un souffle d'air... Mystère.
    Je me dis que je vais pas repartir si tôt, c'est pas possible que le vent ne rentre pas du tout de la journée entière, il va sans doute arriver, il va revenir, je vais patienter un peu.

    9- 12h30, c'est bien beau de patienter mais ça commence à faire froid à rester sans bouger. Je décide de prendre le matériel et de monter doucement à pied pour me réchauffer, peut-être pour "trouver" le vent un peu plus haut.
    En bas au départ, faut dire qu'il y a pas mal de télésièges, des bâtiments, des piquets alignés, des forêts de pins, des reliefs qui vont couper le vent, des hauts canons à neige, ça doit pas être simple de démarrer d'ici en kite, donc une petite marche me sortira de cette zone pas commode.

    10- 13h30, j'ai bien marché, y en a ras le pompon, toujours pas de vent du tout, l'air est immobile, grand soleil, je crève de chaud, trempé de transpiration, j'en suis au niveau haut du snowpark, c'est à dire à mi-distance entre le départ "La Croisette" et le sommet "La Croix de Chamrousse", maintenant y a un bon 50cm de poudreuse, je m'enfonce jusqu'aux genoux à chaque pas.
    Mais bon, je me dis que plus je monte, plus j'ai de chance de "trouver" le vent plus haut et aussi l'espace est de plus en plus dégagé même si il y a encore beaucoup d'obstacles, pylones, piquets, forêts, câbles, canons à neige, barrières. C'est pas grave, il fait beau, le ciel est tout dégagé jusqu'au Sud et tout à l'Ouest, le mauvais temps ne craint pas de revenir d'ici ce soir, ça va le faire, je vais être pile poil en haut pour la fin d'après-midi avec des lumières à couper le souffle.

    11- 14h, je suis arrivé presque tout en haut, je suis plus haut que l'arrivée du grand télésiège débrayable 6 places de Roche-Béranger, je sens des bouts de risées d'un vent qui semble venir de plein Sud, ou presque Sud/Est et donc une fois que je serai sur la crête tout près de moi un peu plus haut, ce sera le départ de la méga session de snowkite. Je marche un peu, mais en fait il n'y a pas plus d'air au-dessus, cette fois c'est sûr, le vent n'est pas là, l'air est toujours immobile, les risées y en a plus du tout, il fait grand beau, les sapins sont couverts de poudreuse, je me dis que je vais attendre un peu pour voir, on sait jamais.

    12- 14h30, des peaux-de-phoqueurs redescendent des "Vans" et l'un d'eux fait un méga dérapage devant moi et crie : "Boulgakoff !!!"... Je dis oui, c'est moi. En fait c'est un copain du parapente que j'ai pas vu depuis dix ans, on volait tout le temps ensemble à l'époque. Donc c'est parti, on discute, on se donne des nouvelles, on raconte notre vie. Pendant ce temps-là, toujours pas le moindre souffle d'air, mais y a une grande nouveauté : le ciel s'est couvert tout gris à une vitesse irréelle, c'est désormais tout bouché sur le Vercors où il neige ( y a 5 minutes il faisait grand soleil...), pareil pour la Chartreuse. Il reste un petit bout de bleu vers le Sud, au-delà du Mont Aiguille, mais presque plus rien, et d'ailleurs il neige aussi sur le Taillefer.
    On reçoit les premiers flocons qui tombent tout doucement dans un air immobile et un silence ouaté.
    On voit bien que c'est la fin du beau ciel bleu qui s'en est allé. En réalité, maintenant la couverture nuageuse avance plutôt depuis le Nord/Ouest et donc ce sont les chutes de neige de la Chartreuse qui nous arrivent dessus en très peu de minutes.
    Avec le copain on redescend en skis jusqu'à "La Croisette" où en fait on était garés côte à côte.

    13- Voilà, c'est le moment de rentrer chez notre maison, et vous avez vu un (léger) aperçu de la vie du snowkite.
    C'est à dire que ça marche pas à tous les coups.
    On fera mieux la prochaine fois.
    Mais c'est même pas garanti.

    Une petite foto pour voir le Connest qui semble bien en neige, même si parfois ça peut être trompeur quand on voit les sommets de loin. Si ça retombe un peu, ce sera super.

    PS : Tout le temps de la marche vers "La Croix de Chamrousse" j'étais persuadé que j'allais kiter sur le haut et faire des fotos sympas alors j'avais pas envie de perdre du temps à en faire en chemin, qui seraient sans doute inutiles, mais là maintenant avec ce super CR fantastique, ça aurait été bien d'en avoir plusieurs de la montée et du sommet. C'est la vie…


  • Session énormissime à Chamrousse aujourd'hui.

    1- Hier j'avais vu neige toute la journée sur windguré pour aujourd'hui donc décidé de rester devant l'ordi pour la future vidéo.

    2- 5h00 j'ouvre un oeil, mais avant de me retourner sous ma couette pour me rendormir, un regard à travers la fenêtre à tout hasard, grand ciel bleu tout étoilé...
    Assisterait-on à un plantage météo ? Cela paraît impossible, voyons.
    Je me lève, allume l'ordi, regarde les prèvs de vent, elles sont bonnes avec Ouest bien établi. Les balises disent 20 km/h Ouest.

    3- 5h30, je m'habille avec les affaires de snowkite, fais chauffer l'eau pour le thermos, pose les skis, les chaussures, les voiles à la porte d'entrée, un regard par la fenêtre : le ciel est voilé, on ne voit presque plus les étoiles... Tiens, tiens, méfiance.

    4- 6h00, tout est prêt, j'ai vérifié le sac photo pour qu'il ne manque rien, le 2ème thermos de chocolat est prêt (le 1er, c'est juste du thé, pour la fin de session), je suis sur le point de décoller, un regard par la fenêtre : Mince, c'est tout couvert, les sommets sont dans la chappe de nuages, il neige sur le Vercors...
    Allons bon, je repose tout, je remets mon pyjama, retour sous la couette.

    5- 8h00, super j'ai bien dormi. Il neige toujours sur le Vercors, tout gris, tout noir, j'ai bien fait d'abandonner le snowkite pour aujourd'hui. Sage décision.
    Debout, j'allume l'ordi, je commence le montage de la future vidéo en buvant le chocolat du thermos.

    6- 9h00, non mais j'y crois pas, le ciel et tout dégagé... Grandes parties bleues, quelques nuages qui vont vite disparaître et qui filent d'Ouest vers Est. Au Sud, à l'Ouest, tout est bleu. Un coup d'oeil aux balises : toujours un bon Ouest établi sur Sénépy, Moucherotte, Chamrousse. Je me dis que je vais aller quand même kiter. Je me rhabille en snowkite et je décide d'aller à Chamrousse, la station est fermée, parfait par vent Ouest, c'est pas trop loin, vent pas trop fort ( autour de 15 knds ), idéal, ça va être super.

    7- 10h00, décollage, grand ciel bleu partout, quelques nuages encore accrochés sur les massifs mais qui se désagrègent vite.
    C'est encore un peu bouché sur le sommet de Chamrousse donc je ne suis pas en retard, pas la peine de speeder, c'est le timing parfait. J'ai emporté le flash pour les photos "coucher de soleil" qui promettent d'être magnifiques.

    8- Midi, arrivé à Chamrousse, Roche-Béranger, grand beau temps, un bon 30cm de neige qui est poudreuse en surface, mais pas un souffle d'air... Mystère.
    Je me dis que je vais pas repartir si tôt, c'est pas possible que le vent ne rentre pas du tout de la journée entière, il va sans doute arriver, il va revenir, je vais patienter un peu.

    9- 12h30, c'est bien beau de patienter mais ça commence à faire froid à rester sans bouger. Je décide de prendre le matériel et de monter doucement à pied pour me réchauffer, peut-être pour "trouver" le vent un peu plus haut.
    En bas au départ, faut dire qu'il y a pas mal de télésièges, des bâtiments, des piquets alignés, des forêts de pins, des reliefs qui vont couper le vent, des hauts canons à neige, ça doit pas être simple de démarrer d'ici en kite, donc une petite marche me sortira de cette zone pas commode.

    10- 13h30, j'ai bien marché, y en a ras le pompon, toujours pas de vent du tout, l'air est immobile, grand soleil, je crève de chaud, trempé de transpiration, j'en suis au niveau haut du snowpark, c'est à dire à mi-distance entre le départ "La Croisette" et le sommet "La Croix de Chamrousse", maintenant y a un bon 50cm de poudreuse, je m'enfonce jusqu'aux genoux à chaque pas.
    Mais bon, je me dis que plus je monte, plus j'ai de chance de "trouver" le vent plus haut et aussi l'espace est de plus en plus dégagé même si il y a encore beaucoup d'obstacles, pylones, piquets, forêts, câbles, canons à neige, barrières. C'est pas grave, il fait beau, le ciel est tout dégagé jusqu'au Sud et tout à l'Ouest, le mauvais temps ne craint pas de revenir d'ici ce soir, ça va le faire, je vais être pile poil en haut pour la fin d'après-midi avec des lumières à couper le souffle.

    11- 14h, je suis arrivé presque tout en haut, je suis plus haut que l'arrivée du grand télésiège débrayable 6 places de Roche-Béranger, je sens des bouts de risées d'un vent qui semble venir de plein Sud, ou presque Sud/Est et donc une fois que je serai sur la crête tout près de moi un peu plus haut, ce sera le départ de la méga session de snowkite. Je marche un peu, mais en fait il n'y a pas plus d'air au-dessus, cette fois c'est sûr, le vent n'est pas là, l'air est toujours immobile, les risées y en a plus du tout, il fait grand beau, les sapins sont couverts de poudreuse, je me dis que je vais attendre un peu pour voir, on sait jamais.

    12- 14h30, des peaux-de-phoqueurs redescendent des "Vans" et l'un d'eux fait un méga dérapage devant moi et crie : "Boulgakoff !!!"... Je dis oui, c'est moi. En fait c'est un copain du parapente que j'ai pas vu depuis dix ans, on volait tout le temps ensemble à l'époque. Donc c'est parti, on discute, on se donne des nouvelles, on raconte notre vie. Pendant ce temps-là, toujours pas le moindre souffle d'air, mais y a une grande nouveauté : le ciel s'est couvert tout gris à une vitesse irréelle, c'est désormais tout bouché sur le Vercors où il neige ( y a 5 minutes il faisait grand soleil...), pareil pour la Chartreuse. Il reste un petit bout de bleu vers le Sud, au-delà du Mont Aiguille, mais presque plus rien, et d'ailleurs il neige aussi sur le Taillefer.
    On reçoit les premiers flocons qui tombent tout doucement dans un air immobile et un silence ouaté.
    On voit bien que c'est la fin du beau ciel bleu qui s'en est allé. En réalité, maintenant la couverture nuageuse avance plutôt depuis le Nord/Ouest et donc ce sont les chutes de neige de la Chartreuse qui nous arrivent dessus en très peu de minutes.
    Avec le copain on redescend en skis jusqu'à "La Croisette" où en fait on était garés côte à côte.

    13- Voilà, c'est le moment de rentrer chez notre maison, et vous avez vu un (léger) aperçu de la vie du snowkite.
    C'est à dire que ça marche pas à tous les coups.
    On fera mieux la prochaine fois.
    Mais c'est même pas garanti.

    Une petite foto pour voir le Connest qui semble bien en neige, même si parfois ça peut être trompeur quand on voit les sommets de loin. Si ça retombe un peu, ce sera super.

    PS : Tout le temps de la marche vers "La Croix de Chamrousse" j'étais persuadé que j'allais kiter sur le haut et faire des fotos sympas alors j'avais pas envie de perdre du temps à en faire en chemin, qui seraient sans doute inutiles, mais là maintenant avec ce super CR fantastique, ça aurait été bien d'en avoir plusieurs de la montée et du sommet. C'est la vie…

  • Modérateurs

    Sacré périple mon Pascal, un Cr très intéressant qui permet de montrer d'autres facettes du snowkite. Les sessions sont comptées et il faut les apprécier à leur juste valeur !! Merci à toi pour le retour d'expérience sur ce spot à l'aerologie compliqué

  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    excellent CR mais ça manque un peu de photos non pas sur la tête

  • Modérateurs

    @RomKite73:3j26juh7:

    … Merci à toi pour le retour d'expérience sur ce spot à l'aerologie compliqué

    Ca fonctionne plutôt par S établi, Chamrousse… (A part les lacs Robert en gros NW)
    Et j' en ai connu des galères là-haut, pas mieux que toi, Pascal... (des bonnes 'tites sessions solo aussi )
    avec Romain : Un bon CR "loose" de temps en temps, c' est tout autant utile pour bien évaluer les opportunités d' un spot.
    (sauf qu' on se précipite pas vraiment pour rédiger un CR alors en rentrant )

    Le p'tit spot derrière le CAF/Recoin est rapide d' accès et sympa (photos aussi) en S doux le soir, coucher de soleil sur Grenoble, urbaine illuminée...
    ( A + de 20N, c' est vite tourmenté)

  • Onekite Club 2019

    J'ai fait la même session loose à Chamrousse l 'année dernière, à 10j près…vent général météo ouest, mais vent descendant ou nul à chaque coup.
    Heureusement que c'est super joli (quand c'est fermé) à monter en peaux.

  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Perso j'y ai fait une belle session l'année passée en Sud ouest

  • KAF

    On dirait que c'était mieux à Font d'Urle… ok, je sors


  • raz le pompon très bonne expression je ris tout seul au moins ce genre de loose ça met en forme pour la saison ça reflète très bien le truc faut rien lâcher dans tous les cas a+ dans le bus

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live