Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite

  • Encore une super session. Un vrai bonheur de kite. Windguru annonçait 20 knds Nord et Météo France force 6.
    Hier et avant-hier ont été parfaits, ça va être pareil aujourd'hui. Yesss, yess, yess.
    Le matin, 12 knds sur la webcam, lac couvert de beaux moutons blancs. Arrivé au lac à 12h00, le vent tombe. Normal, classique. D'ailleurs il faudra que l'on m'explique comment le vent météo fort est stoppé net par l'arrivée du thermique dans le même sens. Je croyais naïvement qu'ils devaient s'additionner, mais visiblement non. Mystère, c'est comme ça ici à Monteynard, par vent météo Nord, c'est génial à 15 knds hyper-réguliers le matin (9h00-11h30), puis tout s'arrête net entre midi et deux, et là ça repart en thermique+météo, d'abord par bulles thermiques qui traversent le lac en rotors comme des boulets de canon, donc c'est inkitable, puis de mieux en mieux organisé jusqu'à 15H00 pour donner deux/trois super heures jusqu'à 17h00-18h00 de thermique+météo parfait. C'est la règle. Donc, en ce magnifique samedi 14, le vent s'arrête à midi. Puis reprend doucement à 13h45, normal. C'est le moment d'y aller, il va se renforcer et on va avoir les super 20 knds annoncés. Donc, premiers bords parfaits, light mais bon, gérer les molles entre les bulles de thermiques, sympa.
    Là, j'ai mon bord d'attaque qui se dégonfle d'un coup, de l'autre côté du lac, bien sûr… Ma voile reste en forme, grosse surprise, tenue par les lattes et le système de lignes, je peux m'en servir pour rentrer depuis 200m au-dessus de la bouée rouge jusqu'à la plage, assis dans l'eau, à faire voler cette voile bizarre, toute dégonflée du bord d'attaque qui flappe dans le ciel mais me tracte doucement. Ouf, je pose sur l'herbe.
    Réparation vite faite, regonfler, puis je repars, il y a des kites sur l'eau, tout va bien, le thermique va se renforcer, c'est sûr, ils l'ont bien annoncé.
    Arrivé à l'autre bout du lac après le 1er bord, le vent s'arrête. Net. Les voiles tombent dans l'eau comme des mouches. Je maintiens la mienne un moment, puis elle tombe aussi, y a pas de mystère. Sur le bord de fuite, évidemment... Elle se remplit d'eau. Je vais patauger 25mn et dériver 300m avant de la relever. Francis, Laurent, Jeff, Franck, Eric, tous les fins kiteurs locaux qui kitent normalement sans vent ou presque, se font descendre vers le château...
    Plus personne ne se met à l'eau, il y a 40 voiles gonflées sur la plage qui est large comme la table de ma cuisine. Ils attendent de voir. Ils ont raison. Le vent va mettre 1h30 avant de revenir péniblement à 8 knds. Il y aura des reprises de trois minutes à 10 knds, puis zéro pendant dix minutes, comme ça pendant 1h30 en plein après-midi. Avec un grand ciel bleu, du soleil, du vent de nord qui pousse les beaux cumulus blancs. J'ai donc battu mon record de la voile dans l'eau, elle est tombée onze fois !!! Je la relève lors de rafales éparses. Elle retombe lors des molles totales qui suivent.
    Jeff Blachon et Francis qui passaient près de moi disent que j'ai hurlé beaucoup de gros mots...
    Ah, bon ? Alors là, ça m'étonne.
    Je dérive donc en direction du Château. Normal.
    Pourtant je croyais que je commençais à comprendre ce lac, à avoir fait des progrès, à tirer mon épingle du jeu dans les conditions difficiles, eh bien c'est pas gagné. Pourtant, je m'entraîne, chez moi, à kiter dans ma machine à laver en programme essorage, mais ça suffit pas pour Monteynard !!!
    Puis, encore de l'autre côté du lac évidemment, je perds un strap qui s'est dévissé... Super, je kite sur un strap maintenant. C'est cool. Arrivé aux Vignes en dérive totale, je pose en vrac entre les arbres et les rochers du parking, les lignes s'embrouillent dans les buissons à épines, et là je trouve Henri qui me prête une clé BTR pour remettre mon strap.
    Le vent semble repartir doucement, je remonte en kite jusqu'à la plage Nord. Super. Bon, c'est quand même dans du 10-12 knds, faut pas s'emballer. Tout le monde s'est remis à l'eau. Ah, enfin, ça va repartir à fond, c'est sûr, ils l'ont bien annoncé à la météo. 16h00, c'est pile l'heure où ça doit repartir à fond.
    Et là, attention, vous n'allez pas le croire, mais le vent s'arrête à nouveau... Totalement. Je pose sur la plage surpeuplée. Il est 16h30. L'heure où ça devrait souffler à pleine force. On attend que le vent revienne. Toujours sous un beau ciel bleu et soleil. Tous, assis dans l'herbe sur la plage, à discuter. Un bon chocolat chaud dans le thermos, bienvenu. Laurent s'est changé, il n'y croit plus, il n'est pas le seul. Pourtant c'est pas tard. Mais, ils ont raison car le vent ne reviendra pas. Enfin pas vraiment. Juste des périodes de trois minutes pour faire croire, puis s'arrête net. Une vraie misère. Ceux qui ont le malheur d'essayer d'y aller, tombent leur voile à l'autre bout du lac, rentrent à la nage, hein Jeffy ?
    Nico et Jessie sont restés toute la journée à attendre que ça se mette en place, sans kiter. Ils sont nombreux dans le même cas.
    Heureusement, on n'a pas payé le parking, ça commence demain.
    On s'en fout, demain il pleut...
    Finalement tout le monde plie, dégoûté, quand le soleil baisse vraiment derrière le Vercors.
    Sauf Francis qui est resté en combi et profitera d'une session du soir entre 18h00 et 18h30, dans du 8knds, tranquille sur le lac pour lui tout seul, avec quelques boosts pour faire de beaux sauts.
    Je prends sa voile quand il pose vers 18h45, le vent s'arrête définivement.
    Une super journée. Une de plus. Dans le plus pur Monteynard-style. Qui nous apprend à rester Zen, philosophe, fataliste, résigné, optimiste, démoralisé, au choix.


  • Encore une super session. Un vrai bonheur de kite. Windguru annonçait 20 knds Nord et Météo France force 6.
    Hier et avant-hier ont été parfaits, ça va être pareil aujourd'hui. Yesss, yess, yess.
    Le matin, 12 knds sur la webcam, lac couvert de beaux moutons blancs. Arrivé au lac à 12h00, le vent tombe. Normal, classique. D'ailleurs il faudra que l'on m'explique comment le vent météo fort est stoppé net par l'arrivée du thermique dans le même sens. Je croyais naïvement qu'ils devaient s'additionner, mais visiblement non. Mystère, c'est comme ça ici à Monteynard, par vent météo Nord, c'est génial à 15 knds hyper-réguliers le matin (9h00-11h30), puis tout s'arrête net entre midi et deux, et là ça repart en thermique+météo, d'abord par bulles thermiques qui traversent le lac en rotors comme des boulets de canon, donc c'est inkitable, puis de mieux en mieux organisé jusqu'à 15H00 pour donner deux/trois super heures jusqu'à 17h00-18h00 de thermique+météo parfait. C'est la règle. Donc, en ce magnifique samedi 14, le vent s'arrête à midi. Puis reprend doucement à 13h45, normal. C'est le moment d'y aller, il va se renforcer et on va avoir les super 20 knds annoncés. Donc, premiers bords parfaits, light mais bon, gérer les molles entre les bulles de thermiques, sympa.
    Là, j'ai mon bord d'attaque qui se dégonfle d'un coup, de l'autre côté du lac, bien sûr… Ma voile reste en forme, grosse surprise, tenue par les lattes et le système de lignes, je peux m'en servir pour rentrer depuis 200m au-dessus de la bouée rouge jusqu'à la plage, assis dans l'eau, à faire voler cette voile bizarre, toute dégonflée du bord d'attaque qui flappe dans le ciel mais me tracte doucement. Ouf, je pose sur l'herbe.
    Réparation vite faite, regonfler, puis je repars, il y a des kites sur l'eau, tout va bien, le thermique va se renforcer, c'est sûr, ils l'ont bien annoncé.
    Arrivé à l'autre bout du lac après le 1er bord, le vent s'arrête. Net. Les voiles tombent dans l'eau comme des mouches. Je maintiens la mienne un moment, puis elle tombe aussi, y a pas de mystère. Sur le bord de fuite, évidemment... Elle se remplit d'eau. Je vais patauger 25mn et dériver 300m avant de la relever. Francis, Laurent, Jeff, Franck, Eric, tous les fins kiteurs locaux qui kitent normalement sans vent ou presque, se font descendre vers le château...
    Plus personne ne se met à l'eau, il y a 40 voiles gonflées sur la plage qui est large comme la table de ma cuisine. Ils attendent de voir. Ils ont raison. Le vent va mettre 1h30 avant de revenir péniblement à 8 knds. Il y aura des reprises de trois minutes à 10 knds, puis zéro pendant dix minutes, comme ça pendant 1h30 en plein après-midi. Avec un grand ciel bleu, du soleil, du vent de nord qui pousse les beaux cumulus blancs. J'ai donc battu mon record de la voile dans l'eau, elle est tombée onze fois !!! Je la relève lors de rafales éparses. Elle retombe lors des molles totales qui suivent.
    Jeff Blachon et Francis qui passaient près de moi disent que j'ai hurlé beaucoup de gros mots...
    Ah, bon ? Alors là, ça m'étonne.
    Je dérive donc en direction du Château. Normal.
    Pourtant je croyais que je commençais à comprendre ce lac, à avoir fait des progrès, à tirer mon épingle du jeu dans les conditions difficiles, eh bien c'est pas gagné. Pourtant, je m'entraîne, chez moi, à kiter dans ma machine à laver en programme essorage, mais ça suffit pas pour Monteynard !!!
    Puis, encore de l'autre côté du lac évidemment, je perds un strap qui s'est dévissé... Super, je kite sur un strap maintenant. C'est cool. Arrivé aux Vignes en dérive totale, je pose en vrac entre les arbres et les rochers du parking, les lignes s'embrouillent dans les buissons à épines, et là je trouve Henri qui me prête une clé BTR pour remettre mon strap.
    Le vent semble repartir doucement, je remonte en kite jusqu'à la plage Nord. Super. Bon, c'est quand même dans du 10-12 knds, faut pas s'emballer. Tout le monde s'est remis à l'eau. Ah, enfin, ça va repartir à fond, c'est sûr, ils l'ont bien annoncé à la météo. 16h00, c'est pile l'heure où ça doit repartir à fond.
    Et là, attention, vous n'allez pas le croire, mais le vent s'arrête à nouveau... Totalement. Je pose sur la plage surpeuplée. Il est 16h30. L'heure où ça devrait souffler à pleine force. On attend que le vent revienne. Toujours sous un beau ciel bleu et soleil. Tous, assis dans l'herbe sur la plage, à discuter. Un bon chocolat chaud dans le thermos, bienvenu. Laurent s'est changé, il n'y croit plus, il n'est pas le seul. Pourtant c'est pas tard. Mais, ils ont raison car le vent ne reviendra pas. Enfin pas vraiment. Juste des périodes de trois minutes pour faire croire, puis s'arrête net. Une vraie misère. Ceux qui ont le malheur d'essayer d'y aller, tombent leur voile à l'autre bout du lac, rentrent à la nage, hein Jeffy ?
    Nico et Jessie sont restés toute la journée à attendre que ça se mette en place, sans kiter. Ils sont nombreux dans le même cas.
    Heureusement, on n'a pas payé le parking, ça commence demain.
    On s'en fout, demain il pleut...
    Finalement tout le monde plie, dégoûté, quand le soleil baisse vraiment derrière le Vercors.
    Sauf Francis qui est resté en combi et profitera d'une session du soir entre 18h00 et 18h30, dans du 8knds, tranquille sur le lac pour lui tout seul, avec quelques boosts pour faire de beaux sauts.
    Je prends sa voile quand il pose vers 18h45, le vent s'arrête définivement.
    Une super journée. Une de plus. Dans le plus pur Monteynard-style. Qui nous apprend à rester Zen, philosophe, fataliste, résigné, optimiste, démoralisé, au choix.


  • je te laisse imaginer le débutant qui sort de stage….3 jours comme cela et il arrête le kite. Après c'est sur, quand on est en mer on apprécie les conditions... . En tous cas vendredi c'était bien mieux, dommage que tu bossais en plus, il pleut jusqu'à mercredi donc le lac va encore monter

  • Onekite FFVL 2019

    Pffffffff, j'ai bien fais de ne pas monter dis donc!!!!

    Allez, la semaine prochaine sera plus calme avec seulement le thermique!!
    On va pouvoir se faire bronzer....

  • Onekite Club 2020

    @Boogly:2aoqbzi9:

    Pourtant je croyais que je commençais à comprendre ce lac, à avoir fait des progrès, à tirer mon épingle du jeu dans les conditions difficiles, eh bien c'est pas gagné. Pourtant, je m'entraîne, chez moi, à kiter dans ma machine à laver en programme essorage, mais ça suffit pas pour Monteynard !!!

    Excellent ! Et tellement vrai ! Tu as oublié le programme trempage avant !

    je suis passé vous voir avec mon fils hier : j'ai même pas sorti le matos, une aile dans les arbres, une autre dans le ponton, 4/5 dans l'eau pour une qui volait...


  • @Boogly:3m6vqc99:

    D'ailleurs il faudra que l'on m'explique comment le vent météo fort est stoppé net par l'arrivée du thermique dans le même sens.

    Le thermique est un equilibre entre le haut et le bas. Le vent dans un sens au sol est lié a un vent dans l'autre sens en altitude pour equilibrer les masses d'air.

    Pas etonnant donc qu'un fort vent météo à toute altitude empeche un vent thermique de bien s'etablir. D'ailleurs Lolo dit souvent que lorsque Guru annonce quelques noeuds de sud, c'est la ou le thermique de nord est le meilleur au Monteynard … enfin pas toujours ... c'est le lac quoi !


  • Merci pour le resumé boogly, j'ai pas tout vu car j etais presque tout le temps dans l'eau et mon aile aussi ,Mais les boules de vent jusqu' 20noeuds d'apres baston m'ont toujours redecollé ma grossbow 16m alors c'etait vraiment cool , je me rends compte que y'en a qui ont plus galeré que moi, surtout celui qui a eclater son bord d'attaque et arraché un strap

  • KAF

    @Ben:32l5topf:

    le meilleur au Monteynard … enfin pas toujours ... c'est le lac quoi !

    Merci pour ces explications… il me semble qu'à Serre Ponçon le vent est quand même moins "perturbé" non ? ou alors je suis souvent bien tombé

  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Pour samedi, c'était effectivement trés spécial, une heure à batailler pour ne pas finir au vignes, deux ou trois bonnes risées qui te remontent jusqu'a la Mira, de nouveau des molles ou tu luttes pour ne pas trop descendre, puis enfin deux heures de vent presque correct qui permettent d'envoyer quelques sauts.
    Pour info, le vent n'est pas tombé vers 18h30, le coup du soir est revenu vers 19H et il a permi à jean christophe de remonter du chateau.

    Je pense que malgrés tout, ces conditions merdiques te font progresser, elles t'obligent à gérer le vent au mieux, à lire le plan d'eau.
    Cela fait plus de trente ans que je navigue au monteynard, je ne peux pas vous laisser dire que c'est un spot de merde

    Et pour les grincheux, il ne faut pas oublier les deux suberbes sessions de jeudi et vendredi.


  • En 30 ans, as tu vu une evolution du vent au lac ? Certains "ancien" disent que c'est plus comme avant … le thermique est moins bon ... les champs au sud chauffe moins ... la rumeur ou de veritables changements ?

  • Onekite Club 2020

    Et s'il faut 30 ans de pratique pour maîtriser le spot…


  • Francis a dit : "Je ne peux pas vous laisser dire que c'est un spot de merde"

    Bon, mon CR a sans doute paru plus démoralisant que je n'ai voulu l'écrire. En fait, je trouve plus utile de raconter toutes les galères que j'ai sur le lac. Afin de gagner en expérience face aux difficultés.
    Mais, en toute sincérité, je ne ressens pas le Monteynard comme un spot de merde. Juste un spot très difficile.
    J'en parle toujours autour de moi lorsque je voyage à l'étranger. Je leur dis que je kite tout l'été sur un difficile lac de montagne. Avec un peu de fierté, quand je me remémore nos sessions et le plaisir, finalement, qu'elles nous procurent.
    Je suis bien conscient aussi que l'on a de la chance d'avoir cette étendue d'eau non polluée (enfin, je crois), avec du vent presque tous les jours. Beaucoup de gens viennent de loin pour kiter ici.
    Tu as raison de dire que les conditions compliquées nous font progresser, c'est clair. Tout est affaire d'expérience, sur ce lac, pour mieux s'en sortir au fil du temps. D'ailleurs on voit tout de suite que toutes ces années t'ont apporté des connaissances qu'on est loin de posséder. A kiter quand la plupart d'entre nous galèrent total. Tu sors sur l'eau au bon moment, avec le matériel adapté, tu exploites le moindre potentiel pour faire voler l'aile et garder ou gagner du terrain par rapport au vent. Souvent tu attends encore le soir alors qu'on a tout plié avant 17h00, puis tu profites d'une heure agréable. Tout ça nous donne de l'espoir. Et ça souligne la chance qu'on a avec ce lac qui peut donc nous apporter beaucoup de plaisir quand on sait déjouer les pièges.
    Pour revenir au CR de samedi, c'était un jour vraiment dur, en fait il a été dur à cause de la différence entre les prévisions météo et la réalité, et du coup le sentiment qui s'en dégage peut en démoraliser plus d'un. J'aurais dû être plus humoristique afin de dédramatiser la situation.
    Sauf que dès qu'il y aura du vent, même si il pleut, je serai sur le lac si je ne travaille pas !!! Tout en étant conscient de la chance que j'ai.

  • Modérateurs Onekite FFVL 2019

    Boogly, je sais que tu es un passionné et que tu apprécies le spot.
    Mon intervention était plutot pour éviter de démoraliser les nouveaux qui ont galéré samedi.

    Pour répondre à Ben, je pense effectivement que le thermique était plus fort "avant", ma plus grande voile de planche était 6.5 et je l'utilisais sur un planche de salom de 52cm de large.
    Pour ma part, je pense que le thermique est moins bon depuis le feu qui a brulé une partie de la foret sur le sénépy, mais bon "c'est toujours mieux avant"
    En tout cas pour un bon thermique, c'est le delta de température entre la nuit et le jour qui est le plus important.

  • Onekite FFVL 2020

    Perso, j'ai déjà kité pas mal de spots mais celui que je préfère reste le Monteynard, Parce qu'il est à 30 minutes de chez moi et qu'il y a du vent quasi tous les jours.

    alors , certe, ce n'est pas toujours des conditions trés propres, genre du vent callé à 20 Noeuds toute la journée, mais avec un poil d'expérience, et du matos adapté on y passe beaucoup beaucoup d'heures et en faisant le bilan, on y a plein de souvenirs…
    et ça , ça n'a pas de prix...
    cela dis, j'adore tes comptes rendus Pascal, tellement vrais et croustillants de détails...le prochain, sera celui de la méga séssions top classe, Dac ?


  • Laurent a dit : " J'adore tes comptes rendus Pascal, tellement vrais et croustillants de détails…le prochain, sera celui de la méga séssions top classe, Dac ?"

    Merci, et j'essaierai de parler plus de mes copains sur l'eau que de moi-même, je préfère...


  • Il y a quand même eu un peu de vent convenable, on va pas se plaindre…une session passée à bronzer sur la plage, c'est quand même moins cool et plus fréquent
    Perso j'étais avec une Nova 15 rebridée et réglée bizarre, ce qui a fait que j'ai pas senti le côté "light wind" de la session... Sinon, il doit y avoir une différence entre le Guru pro et le gratuit, parce que sur le gratuit, ils annonçaient le vent qu'il y a eu, ni plus ni moins
    Bref pas trop déçue par la session de samedi, ça aurait pu être pire (comprendre ça a déjà été pire) !Mais c'est vrai que j'ai eu la chance, quand ma voile s'est retrouvée dans l'eau, de pouvoir encore poser au ponton des bateaux...
    En conclusion, le seul avantage d'être débutant (spécialisé en looses) au Monteynard, c'est celui de pas faire la différence entre une bonne session et une session de merde ^^


  • Ben, ,non !! quand on est débutant ou pas assez de dispo pour kiter souvent, on ne monte pas quand : la plage fait 2 mètres pour 40 kites, l'eau est à 13°, l'air à 14, le vent capricieux, et les abords hostiles !!
    bonne description du lac, non ?

  • Onekite FFVL 2019

    Ta description est juste Bob, il manque juste quelque chose :
    -solidarité sur la plage pour décoller et atterrir.
    -solidarité sur le lac, il y a toujours quelqu'un pour te filer un coup de main.

    Bonne ambiance en fait!!!

  • Modérateurs

    @francis:3du938yk:

    ….
    Cela fait plus de trente ans que je navigue au monteynard, je ne peux pas vous laisser dire que c'est un spot de merde
    ....

    Bah... Laisse dire, Francis... Y a déja bien assez (trop ?) de monde comme ça


  • c'est vrai fly…je monte pas souvent mais j'apprécie...et quand je ne navigue pas je suis spécialiste du décollage aterrissage des potes..

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live