Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite

Col du Grand Saint-Bernard (CH) - samedi 14 mars 2020



  • Bonjour,

    Une photo résume la session :
    text alternatif

    La semaine dernière, alors que nous étions aux Enclaves, pris dans les nuages, David m'avait passé une photo montrant que le GsB avait fonctionné, avec un beau soleil.
    Dominante NO prévu pour ce samedi et le vendredi soir, en vélo, le vent se faisait sentir après la tiède des derniers jours.
    Bref, je lance l'idée de tenter notre chance avant une hypothétique restriction des déplacements. Le col des Montets étant toujours annoncé fermé et le passage par l’Italie un peu risqué, nous passons par la rive gauche du Léman. Marc suit, il passe me prendre à 7 heures. Un peu avant 9 heures, nous rejoignons David et François (qui était au GsB la semaine dernière) à Martigny.

    Cartographie du coin (https://map.geo.admin.ch) :
    text alternatif

    Un peu avant 10 heures, nous attaquons la montée depuis le parking de l’entrée du tunnel, Marc et moi en ski de rando, David en split et François en raquettes et son poids mort (snowboard) sur le dos. Il fait chaud, le soleil joue à cache-cache.
    A l’Hospitalet (2106m), peu de vent, on continue par la gorge, ce qui va nous obliger à passer la ligne HT avant de gréer, si le vent se manifeste plus haut.

    François, téméraire, décide de gréer la Speed V (21m²) dès l’entrée de la combe de Barasson. De notre côté, nous continuons notre périple puis nous en profitons pour manger. Vers 12h40, le vent se fait sentir, c’est laborieux mais il se rapproche :
    text alternatif

    Le vent en altitude est NO, il rentre nord dans la combe où nous avons pris pied. Marc et moi passons la ligne et gréons respectivement 11 et 12m². Départ vers 13h20, c’est léger (4 nœuds) mais je monte un peu plus vite que les randonneurs :
    text alternatif

    Plus on monte, plus le vent se renforce (8 à 10 nœuds). La croix à 2587 mètres, qui ferme la combe :
    text alternatif

    De gauche à droite, les cols est et ouest de Barasson, c'est bien poudreux dans le deuxième. L'autre, je n'irai pas, je ne le verrai plus de la journée :
    text alternatif

    Vu du haut, Marc dans la partie supérieure de la combe de Barasson :
    text alternatif

    David nous rejoint en Soul 12m², passage bien brumeux :
    text alternatif

    Zone plus appétissante en direction du lac des Tronchets :
    text alternatif

    En file indienne (mais avec distance de sécurité) pour attaquer un des couloirs du versant est, en neige poudreuse :
    text alternatif

    Regard arrière dans la montée :
    text alternatif

    Vers 14h30, j’aperçois une voile rouge sur le Plan de Tcholeire :
    text alternatif

    Sur ce trajet à 2400m, superbe vue sur l’hospice :
    text alternatif

    Marc suit, dans le crux, pas compliqué avec cette orientation de vent :
    text alternatif

    David enquille dans la foulée et dans le cadre :
    text alternatif

    Au summum de l’éclaircie, les yeux dans le ciel ou les yeux dans les yeux :
    text alternatif

    Vue sur les Lacerandes (ONO) :
    text alternatif

    Marc sur le Plan de Tcholeire :
    text alternatif

    Nouveau passage brumeux, on revient sur nos pas pour chercher une meilleure visibilité plus haut :
    text alternatif

    Autre couloir en excellente neige :
    text alternatif

    Le vent s’est renforcé depuis quelque temps, François a perdu 6m², toujours en Speed V, avec un des kiteurs que nous avons croisé sur le Plan de Tcholeire :
    text alternatif

    Petit break vers 15h30. Marc observe…
    text alternatif

    …François qui récupère sa voile crochée dans la corniche :
    text alternatif

    Et une demi-heure plus tard, de retour dans la combe de Barasson, je vais un peu flipper, sans visibilité aucune lorsque j’accompagne François qui va récupérer son sac à proximité de la ligne HT. Puis je fais le Saint-Bernard pour lui retrouver sa planche qui a voulu s'enfuir...

    Descente sous un jour blanc, dans une neige qui resserre déjà depuis un bon bout de temps. La neige s’est bien transformée lors du coup de chaleur en matinée. Suivant les expositions, nous avons néanmoins trouvé de la poudreuse, une dizaine de centimètres sur fond plutôt dur.
    Le temps n’a pas été facile, certains couloirs étaient bien pris, peu de visibilité sur le haut, c'était téméraire de les poursuivre. Mais en montant le matin, on était vraiment pas sûr de naviguer. Finalement, le vent s’est progressivement imposé (jusqu’à une douzaine de nœuds) nous permettant de bien profiter de la combe de Barasson et de faire plusieurs fois la liaison avec Tcholeire. Magnifique cadre en altitude mais avec encore pas mal de quincaillerie ici et là :

    text alternatif

    Sortie que l'on a gagnée, au prix de nombreux efforts. Cela valait le coup, surtout en groupe. Bravo à David et François d'avoir suivi en snowboard.


Se connecter pour répondre
 

chargement-monteynard-webcam
Monteynard plage Nord - Click for Live