L'Ile de Beauté


  • KAF

    Elle porte bien son nom… que de choses à voir et faire, 2 semaines ont d'ailleurs été limite afin de clôturer le tour. Parmi les lieux où nous aurions bien passé 7 jours de plus, éparpillés nous avons retenu : le Cap (avec Centuri, Saleccia), l'arrière pays d'Ajaccio, la région de Sartene, les bouches de Bonifacio, les aiguilles de Bavella, aux environs du lac de Nino, la costa Verde. En kite pur, le vent n'a pas été très généreux, 6 sessions = 2 Lozari + 1 Arone + 1 Porto Pollo + 1 Figari (la meilleure) + 1 Calvi.

    Ce voyage a donné un bon coup de balai aux idées préconçues ou raccourcies, que nous avions volontairement éludé. Ainsi comme ailleurs nous avons croisé des gens plus ou moins accueillants envers les touristes, nous avons stationné la voiture dans certains endroits déserts sans inquiétude, les tarifs ont été identiques au continent en étant un minimum attentif.
    En quelques lignes, nous avons adoré : la charcuterie bien sûr, le fromage de brebis, la bière Pietra, les desserts à la châtaigne, le fiadone (tarte sucrée au brocciu), les canistrelli à grignoter, leur miel, les campings à la ferme (5 testés sur 9 étapes), l'eau chaude et turquoise en mer (pas de combi à enfiler et rincer, bonheur), les baignades dans les torrents translucides et vivifiants, les nombreux paysages à couper le souffle, la température agréable de l'air entre 25 et 30, les animaux qui gambadent sur la route, les plongées en tuba, une rando jusqu'à marcher sur les névés, un canyoning improvisé, les formes et couleurs des pierres, le réveil par un violon au loin, l'authenticité des gens à l'intérieur des terres, un dîner en table d'hôtes avec des corses qui ne cessaient de raconter leurs anecdotes, les moments passés avec Hélène et Arnaud (lyonnais), Laura et Donovan (grenoblois), Patrick (bordelais). Nous avons moins aimé, principalement : les bancs de méduses localisés, les via-ferrata payantes, la populace dans le sud, les temps de parcours (50 km/h en moyenne), les automobilistes qui ne remercient pas lorsque l'on se range sur le bas côté, les 300 coups de pompe pour gonfler chaque fois notre matelas gonflable (le confort se paye .

    Espérons que les photos (quelques-unes référencées en "copyright Fey & Nonosse") qui suivent vous donneront envie d'y aller ou retourner, en juin ou septembre vous n'aurez aucun souci de réservation :

    Tour de Corse


  • KAF

    Elle porte bien son nom… que de choses à voir et faire, 2 semaines ont d'ailleurs été limite afin de clôturer le tour. Parmi les lieux où nous aurions bien passé 7 jours de plus, éparpillés nous avons retenu : le Cap (avec Centuri, Saleccia), l'arrière pays d'Ajaccio, la région de Sartene, les bouches de Bonifacio, les aiguilles de Bavella, aux environs du lac de Nino, la costa Verde. En kite pur, le vent n'a pas été très généreux, 6 sessions = 2 Lozari + 1 Arone + 1 Porto Pollo + 1 Figari (la meilleure) + 1 Calvi.

    Ce voyage a donné un bon coup de balai aux idées préconçues ou raccourcies, que nous avions volontairement éludé. Ainsi comme ailleurs nous avons croisé des gens plus ou moins accueillants envers les touristes, nous avons stationné la voiture dans certains endroits déserts sans inquiétude, les tarifs ont été identiques au continent en étant un minimum attentif.
    En quelques lignes, nous avons adoré : la charcuterie bien sûr, le fromage de brebis, la bière Pietra, les desserts à la châtaigne, le fiadone (tarte sucrée au brocciu), les canistrelli à grignoter, leur miel, les campings à la ferme (5 testés sur 9 étapes), l'eau chaude et turquoise en mer (pas de combi à enfiler et rincer, bonheur), les baignades dans les torrents translucides et vivifiants, les nombreux paysages à couper le souffle, la température agréable de l'air entre 25 et 30, les animaux qui gambadent sur la route, les plongées en tuba, une rando jusqu'à marcher sur les névés, un canyoning improvisé, les formes et couleurs des pierres, le réveil par un violon au loin, l'authenticité des gens à l'intérieur des terres, un dîner en table d'hôtes avec des corses qui ne cessaient de raconter leurs anecdotes, les moments passés avec Hélène et Arnaud (lyonnais), Laura et Donovan (grenoblois), Patrick (bordelais). Nous avons moins aimé, principalement : les bancs de méduses localisés, les via-ferrata payantes, la populace dans le sud, les temps de parcours (50 km/h en moyenne), les automobilistes qui ne remercient pas lorsque l'on se range sur le bas côté, les 300 coups de pompe pour gonfler chaque fois notre matelas gonflable (le confort se paye .

    Espérons que les photos (quelques-unes référencées en "copyright Fey & Nonosse") qui suivent vous donneront envie d'y aller ou retourner, en juin ou septembre vous n'aurez aucun souci de réservation :

    Tour de Corse


  • Onekite FFVL Bureau Onekite admin

    Une ile magique en effet…Je là connais depuis 20 ans et je ne m'en lasse toujours pas...


 

chargement-monteynard-webcamMonteynard plage Nord - Click for Live