Association iséroise de kitesurf, snowkite et powerkite
Déjà inscrit sur l'ancien forum ? Pour commencer, réinitialisez votre mot de passe içi :)

Chamatte en NO++++ (sam 20 fev 2010)



  • Sacrée montagne de Chamatte ou culmine à 2081m un immense alpage sculpté en croissant dont les crêtes inclinées vers l’intérieur s'étendent sur 8.5km et s’étalent sur 200 à 500m !!!, de quoi faire rêver n'importe quel snowkiteur.

    La partie centrale de cette viennoiserie de sucre glace, de forme triangulaire et d’un kilomètre carré offre sur sa gauche un terrain de jeu idéal pour les pratiquants d'altisurface ; on y trouve aussi le sommet, point le plus au nord du spot, par lequel on arrive.
    La corne sud/ouest se prolonge sur 5km jusqu'aux Serres et la corne sud/est s'allonge sur 3.5km jusqu'à la Mangeoi.

    Depuis le temps que je lui faisais la cour, cinq tentatives déjà : trois journées pétoles (dont la première il y a deux ans aurait pu faire, un vent très light ne m’avais pas permis de franchir un mini col au SO afin d’exécuter l’enchainement); une journée tempête/brouillard ; un mauvais itinéraire d'accès par l'Est.

    La sauvageonne allait-elle craquer à mon sixième assaut et se dévoiler par vent fort NO ?, le soleil était radieux et trônait au centre d’un ciel bleu profond, malgré les apparences l’ambiance était à la mission commando, car lors de la montée je voyais bien que sur les sommets la poudreuse dégageait généreusement et le risque avalanche était bien présent, comme me le rappelait les purges récentes.

    Après une heure trente de ski de rando je débouchais sur le bas de la plaine de Jassaud (1920m) au niveau d’un carrefour de gr, ici le vent était épisodique et beaucoup moins fort qu’en haut max. 12 knts, j’adoptais la stratégie de partir très sous toilé afin de ne n‘être point surpris une fois rendu sur les crêtes.

    Décollage en smart 6.5 ou j’effectuais dans un premier temps un cheminement freeride d’environ un kilomètre au travers de reliefs limitrophes en nord au spot: remontée d’un vallon au pied du Pié du Serre, passage d’un premier petit col au niveau du haut de la plaine de Jassaud puis grimpette à contre pente et sous le vent d’un deuxième mini col pour arriver enfin au pied de la tant désirée montagne de Chamatte… superbe ça la fait…

    L’endroit était mieux alimenté mais restait assez rafaleux, je passais donc en mode" kiteloop machine" et gravissais par à coups les 200 m de bon dévers me séparant du sommet.

    Et là ce fut la grosse satisfaction le rêve devenu enfin réalité, depuis le temps que j’attendais ce moment tant visualisé, la récompense était de taille un nouveau terrain de jeu qui s’étendait jusqu'à perte de vue à gauche et à droite.

    Le choix sera vite fait je vais dévorer la corne SO et me taper un bord d’ontologie d’environ 4km; j’en ai encore des flocons dans la bouche, légèrement sous le vent, il me fallait donc ruser tout en restant en bordure de crête et profiter au mieux du flux encore potable des premiers rouleaux.

    Le pilotage rendu très physique à cause des nombreuses rafales 15-20-30 knts m’obligeait à choquer l’aile au bond moment afin de gérer au mieux tous ces à coups violents, manœuvre facilitée par l’énorme maniabilité de ma petite bagarreuse; vers ma droite le relief continuait de défiler sur des kilomètres et des kilomètres, c’était dingue…

    A partir du troisième kilomètres, derrière la crête plongeait "the big" falaise cela m’obligea à aller plus dans la pente vers le centre du croissant pour négocier sportivement avec les turbulences en tous sens et les brefs silences météo, jusqu’à me retrouver 1 km plus au sud dans une zone neutre.
    Satisfait mais pas assez décontracté pour être heureux j’appréciais lentement mes petits sandwichs et ce moment de repos.

    C’est l’heure du grand retour, j’ai préféré remettre les peaux afin de shunter la zone de vent pourri pour pouvoir redécoller proprement, puis rapidement je me suis retrouvé à jouer sur l’altisurface et à la remonter à contre pente.

    En fin d'après-midi sur les 900 derniers mètres de bordure de crête au niveau de la gauche du triangle, s’installa une ambiance de furie assez incroyable, malgré le soleil ça fumait tempête, des morceaux de corniches de la taille d'une assiette étaient arrachées et volaient comme des pigeons d’argile sur une vingtaine de mètres, la fumée blanche était transformée en flammes horizontales pulvérulentes qui alimentaient ce brasier haut d’une quinzaine de mètres où les cristaux de neige arrachés me piquaient agréssivement le visage.

    La visibilité était fortement réduite, seul une tache orange vif transparaissait au travers de la tourmente, à la barre de la smart je ne faisais pas le fier, aile bien trimée et bloquée en bord de fenêtre je continuais de rider mon bord au prés, quand tout d'un coup un grand poouf, comme un sac plastique qui éclate, … merde… il n’y avait plus de traction et je voyais 3 lignes qui se détendaient brutalement; 2 caissons avaient explosés au niveau d’une oreille et plein de tête d'alouettes de pré-ligne de cassées.

    Une fois la pauvre »bourrasque machine » remis dans le sac à dos et debout sur les planches du splitboard j’étais fin prêt pour une exfiltration forcée, l’anémomètre indiquait 42 knts mais il y avait sûrement plus car une grosse rafale m’a fait tomber au sol, la 6m à allégrement dépassée sa plage haute et moi j’ai battu la chamade durand cette session inoubliable.

    Accès au site :
    lien mappy
    Depuis Saint-André-les-Alpes dept(04) se rendre à Thorame basse, dans le village prendre au nord direction la Valette et se garer sur un petit parking aménager dans le dernier virage avant le village (alt.:1277m).
    Monter en rando 640m de dénivelé sur 3 km en finissant par un vallon qui débouche sur la plaine de Jassaud, faire bien attention aux avalanches fréquentes côté droit du vallon, éviter donc le creux du vallon et passer à gauche un peu en hauteur.

    –-------------------------------------------------------------------------------
    Chamattorama:

    [hbox=420,386:3bfxhbmq]dde5d56b5a627f2e8131ed76ec154efc[/hbox:3bfxhbmq]

    –--------------------------------------------------------------------------------



  • Sacrée montagne de Chamatte ou culmine à 2081m un immense alpage sculpté en croissant dont les crêtes inclinées vers l’intérieur s'étendent sur 8.5km et s’étalent sur 200 à 500m !!!, de quoi faire rêver n'importe quel snowkiteur.

    La partie centrale de cette viennoiserie de sucre glace, de forme triangulaire et d’un kilomètre carré offre sur sa gauche un terrain de jeu idéal pour les pratiquants d'altisurface ; on y trouve aussi le sommet, point le plus au nord du spot, par lequel on arrive.
    La corne sud/ouest se prolonge sur 5km jusqu'aux Serres et la corne sud/est s'allonge sur 3.5km jusqu'à la Mangeoi.

    Depuis le temps que je lui faisais la cour, cinq tentatives déjà : trois journées pétoles (dont la première il y a deux ans aurait pu faire, un vent très light ne m’avais pas permis de franchir un mini col au SO afin d’exécuter l’enchainement); une journée tempête/brouillard ; un mauvais itinéraire d'accès par l'Est.

    La sauvageonne allait-elle craquer à mon sixième assaut et se dévoiler par vent fort NO ?, le soleil était radieux et trônait au centre d’un ciel bleu profond, malgré les apparences l’ambiance était à la mission commando, car lors de la montée je voyais bien que sur les sommets la poudreuse dégageait généreusement et le risque avalanche était bien présent, comme me le rappelait les purges récentes.

    Après une heure trente de ski de rando je débouchais sur le bas de la plaine de Jassaud (1920m) au niveau d’un carrefour de gr, ici le vent était épisodique et beaucoup moins fort qu’en haut max. 12 knts, j’adoptais la stratégie de partir très sous toilé afin de ne n‘être point surpris une fois rendu sur les crêtes.

    Décollage en smart 6.5 ou j’effectuais dans un premier temps un cheminement freeride d’environ un kilomètre au travers de reliefs limitrophes en nord au spot: remontée d’un vallon au pied du Pié du Serre, passage d’un premier petit col au niveau du haut de la plaine de Jassaud puis grimpette à contre pente et sous le vent d’un deuxième mini col pour arriver enfin au pied de la tant désirée montagne de Chamatte… superbe ça la fait…

    L’endroit était mieux alimenté mais restait assez rafaleux, je passais donc en mode" kiteloop machine" et gravissais par à coups les 200 m de bon dévers me séparant du sommet.

    Et là ce fut la grosse satisfaction le rêve devenu enfin réalité, depuis le temps que j’attendais ce moment tant visualisé, la récompense était de taille un nouveau terrain de jeu qui s’étendait jusqu'à perte de vue à gauche et à droite.

    Le choix sera vite fait je vais dévorer la corne SO et me taper un bord d’ontologie d’environ 4km; j’en ai encore des flocons dans la bouche, légèrement sous le vent, il me fallait donc ruser tout en restant en bordure de crête et profiter au mieux du flux encore potable des premiers rouleaux.

    Le pilotage rendu très physique à cause des nombreuses rafales 15-20-30 knts m’obligeait à choquer l’aile au bond moment afin de gérer au mieux tous ces à coups violents, manœuvre facilitée par l’énorme maniabilité de ma petite bagarreuse; vers ma droite le relief continuait de défiler sur des kilomètres et des kilomètres, c’était dingue…

    A partir du troisième kilomètres, derrière la crête plongeait "the big" falaise cela m’obligea à aller plus dans la pente vers le centre du croissant pour négocier sportivement avec les turbulences en tous sens et les brefs silences météo, jusqu’à me retrouver 1 km plus au sud dans une zone neutre.
    Satisfait mais pas assez décontracté pour être heureux j’appréciais lentement mes petits sandwichs et ce moment de repos.

    C’est l’heure du grand retour, j’ai préféré remettre les peaux afin de shunter la zone de vent pourri pour pouvoir redécoller proprement, puis rapidement je me suis retrouvé à jouer sur l’altisurface et à la remonter à contre pente.

    En fin d'après-midi sur les 900 derniers mètres de bordure de crête au niveau de la gauche du triangle, s’installa une ambiance de furie assez incroyable, malgré le soleil ça fumait tempête, des morceaux de corniches de la taille d'une assiette étaient arrachées et volaient comme des pigeons d’argile sur une vingtaine de mètres, la fumée blanche était transformée en flammes horizontales pulvérulentes qui alimentaient ce brasier haut d’une quinzaine de mètres où les cristaux de neige arrachés me piquaient agréssivement le visage.

    La visibilité était fortement réduite, seul une tache orange vif transparaissait au travers de la tourmente, à la barre de la smart je ne faisais pas le fier, aile bien trimée et bloquée en bord de fenêtre je continuais de rider mon bord au prés, quand tout d'un coup un grand poouf, comme un sac plastique qui éclate, … merde… il n’y avait plus de traction et je voyais 3 lignes qui se détendaient brutalement; 2 caissons avaient explosés au niveau d’une oreille et plein de tête d'alouettes de pré-ligne de cassées.

    Une fois la pauvre »bourrasque machine » remis dans le sac à dos et debout sur les planches du splitboard j’étais fin prêt pour une exfiltration forcée, l’anémomètre indiquait 42 knts mais il y avait sûrement plus car une grosse rafale m’a fait tomber au sol, la 6m à allégrement dépassée sa plage haute et moi j’ai battu la chamade durand cette session inoubliable.

    Accès au site :
    lien mappy
    Depuis Saint-André-les-Alpes dept(04) se rendre à Thorame basse, dans le village prendre au nord direction la Valette et se garer sur un petit parking aménager dans le dernier virage avant le village (alt.:1277m).
    Monter en rando 640m de dénivelé sur 3 km en finissant par un vallon qui débouche sur la plaine de Jassaud, faire bien attention aux avalanches fréquentes côté droit du vallon, éviter donc le creux du vallon et passer à gauche un peu en hauteur.

    –-------------------------------------------------------------------------------
    Chamattorama:

    [hbox=420,386:3bfxhbmq]dde5d56b5a627f2e8131ed76ec154efc[/hbox:3bfxhbmq]

    –--------------------------------------------------------------------------------



  • Bien joué Raphael, super sortie et belle persévérance

    Et t'as changé de chaussures? tu as remisé tes Raichle?
    en même temps, en snowkite, c quand même bcp plus cool en boots


  • Modérateurs

    Raf l'explorateur

    On va pouvoir spliter ensemble je suis en train de finir mon montage…
    A+



  • Qu'elle belle narration Raph pour cette sortie ! Dommage que le temps se soit gâté, les premières photos au soleil laissaient présager une BBS (bien bonne session)

    @evbmw4wz:

    Raf l'explorateur

    On tient peut-être là le Mike Horn du snowkite



  • @Emmanuel:33fjvj83:

    Et t'as changé de chaussures? tu as remisé tes Raichle?
    en même temps, en snowkite, c quand même bcp plus cool en boots

    Effectivement suite à la discussion avec Sebpaslapeine la dernière fois au Col de la Croix, j'ai récupéré les fix légères de mon snow de spot de bord de route (les fix blanches) et je rides avec mes boots normales qui sont plus étanches que mes raichles fétiche cadeau de mes 18 ans.

    @lio180:33fjvj83:

    On va pouvoir spliter ensemble je suis en train de finir mon montage… Wink

    super on ira faire une exploration ensemble dans la région il y a un truc bien sympa en NO à réaliser.

    @jojo_f2glide:33fjvj83:

    laissaient présager une BBS (bien bonne session)

    hé oui… il restait la corne SE du croissant et à s'amuser à faire des aller retour d'une pointe à l'autre en se tapant à chaque fois des bords de 8.5km mais l'orientation idéale serait du SE ou S.


  • Modérateurs Onekite FFVL

    Tout y est Rafkite, de l'énergie, de l'entêtement, de la réussite et un beau CR comme on les aime.

    Bien joué, palme d'or de la catégorie "épique".

    Rafkite, explokite.



  • Bravo Raf !
    Ca c'est du CR comme on les aime !
    Belle exploration ! Belle perf ! Bon spirit !


  • Onekite Club

    ma maison ma maison ma maison !!!! ( y a que raf qui pourra comprendre excusez moi …)

    bravo mon raf !!!! joli rando c'est clair que le plateau là haut a un sacré potentiel !!!!!

    je vais très certainement monter voir la famille à thorame haute courant Mars sur 3 jours ( samedi dimanche lundi )


  • Modérateurs

    Jolie explo…

    Gaffe, Raf, 45N maxi pour la Smart6.5 (je me suis fait levé... trimé)
    Etonnant cette explosion de caissons en vol en plage maxi... Et là... sans choc ??



  • @Louis:xj7m65g0:

    Jolie explo…

    Gaffe, Raf, 45N maxi pour la Smart6.5 (je me suis fait levé... trimé)
    Etonnant cette explosion de caissons en vol en plage maxi... Et là... sans choc ??

    L'aile était en bord de fenêtre entre 10h et 11h et je crantais bien dans la neige avec le surf.
    Je pense que le fait qu'elle eut été trimée a changé la répartition des charges, et ce qui est significative c'est qu'une dizaine de têtes d'alouettes de bridage ont cassé; résultat d'une surcharge mécanique.


  • Modérateurs

    Testeur "extrème" ce Raf ou pas d'bol ?
    Vois avec B. Tremblay autant pour l' info de suivi du prod et modifs que pour les brides de rechange, facile à changer, en SAV gratos (sinon je peux te voir ça...).
    Demande s' il y a d' autres cas aussi. Pour tes précédentes explos (en frontale), les cas seraient très rares...
    Pour la couture, vois avec Denis... je "préfère les répas d' intercaissons centraux, plus easy... ou les customs de barre (la tienne t' attend )


 

Adhésion Club annuelle (sans FFVL = 18,89€*)
Indiquez votre pseudo forum
*dont 0,89€ frais PayPal
chargement-monteynard-webcamMonteynard plage Nord - Click for Live